La cigarette électronique fait baisser le tabagisme

  • A
  • A
La cigarette électronique fait baisser le tabagisme
@ MaxPPP
Partagez sur :

L’Observatoire français des drogues estime que le recul du nombre de fumeur ne s’explique pas uniquement par la hausse des prix du tabac.

La e-cigarette est-elle en train de tuer le tabac ? L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), organisme scientifique indépendant des lobbies du tabac, a publié mi-février une étude qui montre que pour la première fois, les quantités de tabacs vendues ont chuté de 7,6%. Un tel recul n’avait pas été vu en France depuis les fortes hausses de 2003 et 2004. L’OFDT explique en partie ce résultat par les récentes hausses des prix du tabac, mais aussi par la mode des cigarettes électroniques : entre un et deux millions de fumeurs "vapotent" désormais.

Les cigarettes classiques, grandes perdantes. Les buralistes ont vendu 47,5 milliards de cigarettes en 2013. C’est quatre milliards de moins qu’en 2012, soit une baisse de 7,6%. Seul le tabac à rouler tire son épingle du jeu avec une hausse de 2,6%. Une des explications de son succès est son prix. En effet, les dernières hausses ont porté le prix du paquet de cigarettes à près de sept euros. Mais la volonté de préserver son portefeuille n’est pas la seule raison avancée par l’OFDT pour expliquer la chute des ventes de paquets de cigarettes.

>> A lire aussi : Un Français sur cinq a testé la cigarette électronique

Des vapoteurs plus nombreux. Selon les experts de l’organisme, "l’essor prononcé de la cigarette électronique" est une des raisons de la baisse du nombre de cigarettes. Une enquête réalisée en 2013, montre que sur les un à deux millions de personnes qui utiliseraient quotidiennement la e-cigarette, seulement un tiers d’entre eux ne fumerait pas du tout de tabac rapportent Les Echos. Selon l’OFDT, la baisse des ventes de cigarette résulte donc d’un transfert d’une partie de la consommation de tabac sur la cigarette électronique.

Moins de fumeurs. L’enquête de l’OFDT avance également qu’entre 26% et 29% des 15-75 ans déclarent fumer, bien moins qu’en 2010 (34%). Toutefois, l’organisme rappelle que ces chiffres doivent être pris avec précaution car l’échantillon étudié était restreint. Afin d’avoir des données plus précises sur le tabagisme en France, il faut attendre le baromètre de l’Inpes qui devrait être publié en fin d’année.

sur le même sujet, sujet,

ENQUETE - La cigarette électronique cartonne dans les lycées

DEBAT - La cigarette électronique, c'est quoi ?

MESURE - L'UE encadre la vente de cigarettes électroniques

CE QUE L'ON SAIT - L'e-cigarette, médicament ou pas ?