L'épidémie de poux, c'est en ce moment !

  • A
  • A
L'épidémie de poux, c'est en ce moment !
C'est durant les grandes vacances que les poux prolifèrent le plus en France.@ maxppp
Partagez sur :

IDÉE REÇUE - C'est durant les grandes vacances que les poux prolifèrent le plus. Et les zones touristiques sont les plus touchées.

Non, ce n'est pas en période scolaire que les poux font le plus la fête sur la tête des enfants. C'est en ce moment même, durant les mois de juillet et août, que ces bestioles prolifèrent le plus. Et c'est le tourisme qui serait en cause. Une carte d'indicateurs sanitaires publiée par Celtipharm, spécialiste des données de santé en temps réel, indique en effet que la période estivale est particulièrement propice pour ces parasites.

Les poux préfèrent l'été. Si les enfants restent les victimes préférées des poux, ce n'est pas lors des périodes de scolarisation qu'ils sont le plus attaqués par le parasite. Celtipharm a démontré que c'est lors des grandes vacances que l'épidémie de poux prend toute son ampleur pour atteindre un pic fin août et début septembre. Lors de la présentation de ses travaux en avril dernier, la nouvelle a provoqué l'étonnement des médecins et des professions paramédicales. 

La méthode. Contacté par Europe1.fr, Celtipharm explique que sa base de données reçoit chaque jour de l'année les listes de ventes effectuées par 4.600 pharmacies, que ce soit sur ordonnance ou en auto-médication. Celtipharm effectue alors une cartographie de la France par aires urbaines et à J+1, des différentes épidémies : grippe, gastro, allergie, poux. Celtipharm fait aussi appel à des épidémiologistes pour expliquer ces données.

épidémie poux France juillet 2014

© Celtipharm


La carte de Celtipharm de l'épidémie de poux par aires urbaines.

Baisse de vigilance des parents et tourisme. Vincent Auvigne est épidémiologiste et conseiller auprès de Celtipharm. Contacté par Europe1.fr, ce spécialiste avance des suppositions pour expliquer ces étonnants résultats : "Durant les grandes vacances, entre les centres aérés, les campings et les colonies de vacances, les occasions pour les poux de sauter de tête en tête sont très nombreuses". C'est pour cette raison que ce sont les zones touristiques qui sont particulièrement touchées par l'épidémie, particulièrement le sud de l'Hexagone. 

L'autre supposition avancée par Vincent Auvigne tient à la baisse de vigilance des familles : "Comme les parents suspectent l'école d'être le principal vecteur des poux, ils relâchent leur vigilance durant les grandes vacances. Les poux en profitent pour proliférer et le traitement arrive quand l'infestation est déjà avancée." 

Enfin, la chaleur peut être invoquée. Les poux se multiplieraient plus facilement quand les températures sont élevées. Mais cette supposition est à prendre avec des pincettes, précise Vincent Auvigne.

Pour l'instant que des hypothèses. L'épidémiologiste insiste sur le caractère hypothétique de ces explications. "Pour l'instant, ce ne sont que des hypothèses. Il faut poursuivre les recherches pour mieux déterminer les raisons de cette épidémie estivale".

Comment se protéger ? Vincent Auvigne en se basant sur des recommandations de biologistes, délivre trois conseils pour se débarrasser des poux : "Il faut surveiller de manière hebdomadaire les cheveux de ses enfants. L'idéal est que cette vérification se fasse le même jour pour tout le monde car l'épidémie s'enraye plus facilement si tout le monde traite au même moment." Les produits dits "enrobants" efficaces en une application, sont à privilégier par rapport aux produits chimiques. Ils sont en effet moins nocifs pour la santé. Les produits enrobants enveloppe le parasite dans un film de diméticone, une substance grasse. Le poux étouffe et meurt.

Il faut également accompagner le traitement des cheveux par un passage en machine des vêtements et serviettes de bain à 60 degrés au moins, pour tuer poux et larves qui s'y seraient déposés.