IRM : les délais d'attente toujours plus longs

  • A
  • A
IRM : les délais d'attente toujours plus longs
@ MAXPPP
Partagez sur :

LENTEURS - Il faut en moyenne 37,7 jours d''attente pour passer une IRM en France. La faute à un sous équipement en imagerie médicale.

La France est elle encore un pays où il fait bon se faire soigner ? Une étude réalisée par Cemka-Eval pour l’association Imagerie Santé Avenir montre que les délais d’attente pour obtenir un examen IRM dans l'Hexagone, en cas d’urgence oncologique, atteint, en moyenne, 37,7 jours. Un temps parfois trop long pour permettre aux médecins de soigner efficacement certains cancers.

Une augmentation rapide de l’attente. Un patient muni d’une ordonnance et dont les médecins soupçonnent des métastases doit attendre, en moyenne, 37,7 jours avant de passer un IRM. Si ce chiffre provoque déjà l’inquiétude de l’association Imagerie Santé Avenir, elle dénonce surtout la vitesse à laquelle le délai d’attente augmente : plus d’une semaine en seulement un an. Une progression bien éloignée du Nouveau plan Cancer 2014-2019, lancé par le gouvernement qui table sur 20 jours.

Trop peu d’IRM par habitant. Outre d’importantes disparités régionales, l’attente pouvant dépasser 50 jours en Basse-Normandie, l’étude pointe la faible densité d’IRM en France. Seulement 10,7 machines par million d’habitants. "Le taux d’équipement de certains pays d’Europe Centrale est en train de dépasser celui de la France (Slovénie, Croatie…)", assure l’association à La Dépêche. Afin de rattraper son retard, la France devrait installer 150 machines supplémentaire par an. Or, en 2013, seulement 38 machines nouvelles sont venues équiper les hôpitaux.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

SANTE - Les séjours en maternité seront peut-être bientôt plus courts

ESSENTIEL - Plan Cancer : Hollande dévoile ses ambitions

ZOOM - Cerveau : une cartographie 3D ultra-précise

CHRONIQUE - L'IRM contre la dyslexie