Grossesse : les nausées, un signe de bonne santé pour le foetus ?

  • A
  • A
Grossesse : les nausées, un signe de bonne santé pour le foetus ?
Les femmes enceintes devraient accueillir les nausées et vomissements comme de bonnes nouvelles@ Timothy SLOAN / AFP
Partagez sur :

Une nouvelle étude américaine établit un lien entre les nausées et vomissements de début de grossesse et un risque réduit de faire une fausse-couche.

Des scientifiques américains ont publié lundi une étude qui pourrait apporter un peu de réconfort aux femmes enceintes qui souffrent de nausées matinales. D'après ces recherches, publiées dans le JAMA internal Medicine, ces vomissements pourraient être un signe de bonne santé du foetus.

Un lien établi entre le nombre de fausses couches et les vomissements. Les scientifiques ont suivi les grossesses de 797 femmes, dont certaines ayant déjà fait une ou deux fausses-couches, entre 2007 et 2011. Il était demandé aux futures mères de tenir un journal dans lequel elles mentionnaient si elles avaient eu des nausées ou des vomissements à partir de la deuxième semaine de grossesse. Des données que les scientifiques ont mis en lien avec les 188 grossesses qui n'ont pas été menées à leur terme pendant l'étude. Cela leur a permis d'établir un lien entre les nausées et vomissements et les risques de fausse-couche. 

Des résultats surprenants. Dès la deuxième semaine de grossesse, 17,8% des femmes suivies se sont plaintes de nausées et 2,7% de vomissements. A la semaine 8, elles étaient 57% à rapporter des nausées et plus de 26% à avoir eu des vomissements. Des chiffres qui présentent une inversion proportionnelle par rapport au nombre de femmes qui ont fait une fausse-couche à la même période. Selon les données de l'étude, à la 8ème semaine de grossesse, il y avait autant de femmes sans nausées et ou vomissements que de femmes qui n'avaient pas mené leur grossesse à son terme.

Des conclusions prudentes. Cette étude a permis aux scientifiques de conclure que pour les femmes qui ont déjà fait une ou deux fausses-couches, les nausées et vomissements pendant la grossesse serait le signe d'une réduction de 50 à 75% du risque de perdre leur bébé une nouvelle fois. Une avancée scientifique qui demande à être confirmée.

Néanmoins il s'agit de la première étude qui établit un tel lien et les chercheurs restent prudents sur leurs conclusions. Jusqu'à présent, les études sur le sujet avaient seulement dévoilé que ces vomissements étaient une manière de protéger le foetus des toxines contenues dans l'alimentation de la mère. Mais l'étude ne cherche pas à inquiéter les femmes qui n'ont ni nausées ni vomissements pendant leur grossesse. "Chaque grossesse est différente, et les symptômes varient de femme en femme, et même de grossesse en grossesse chez la même femme", assurent les spécialistes.