Grippe A : les médecins à reculons

  • A
  • A
Grippe A : les médecins à reculons
Partagez sur :

La campagne de vaccination fait appel à partir de mardi aux généralistes. Mais ils ne sont pas prêts.

Depuis mardi matin, il est théoriquement possible de se faire vacciner chez son médecin généraliste ou son pédiatre. Mais la campagne de vaccinationcontre la grippe A risque d'être relancée avec difficulté. Les médecins généralistes doivent aller chercher les doses de vaccins dans les centres de vaccination, une démarche que refusent d'effectuer la majorité d’entre eux, préférant s’appuyer sur le réseau des pharmacies.

"Impossible de se faire vacciner", tel est le constat dressé par la spécialiste santé d'Europe 1, Astrid Bard, qui a tenté de décrocher un rendez-vous chez un généraliste pour se faire vacciner mardi. Ecoutez ses explications :

"Tout ceci est un peu précipité", a déclaréMichel Chassang, président de la CSMF, sur Europe 1."Les médecins sont prêts à vacciner mais ils n'ont pas les vaccins", a-t-il souligné, précisant que les généralistes doivent se rendre dans les centres de vaccination pour se procurer les doses. Mais "100% d'entre eux feront les efforts nécessaires pour que les patients qui leur demandent puissent être vaccinés au cabinet", a assuré Claude Leicher, président du syndicat de généralistes, MG France.

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot avait annoncé le 4 janvier dernier que les médecins généralistes allaient être associés à la campagne de vaccination, comme ils le demandaient de longue date. Une annonce sans réelle concertation, puisqu’à l’issue d’une réunion entre Roselyne Bachelot et les syndicats de médecins, de nombreuses différences persistaient : l’acheminement des doses de vaccin en est un, tout comme la rémunération des médecins.

Selon l’accord établi entre les syndicats de médecins et le ministère de la Santé, la vaccination peut être réalisée au cours d'une consultation habituelle, les médecins sont alors rémunérés au tarif de la consultation normale. En revanche, si la vaccination est faite lors d'une "séance de vaccination spécifique", les médecins sont rémunérés au tarif de 6,60 euros, entièrement pris en charge par la Sécurité sociale.

Dans les centres de vaccination, l'affluence de ces dernières semaines est très loin. Reportage dans un gymnase du 14ème arrondissement de Paris par Laure Dautriche.