Grippe A : indemnités pour les labos

  • A
  • A
Grippe A : indemnités pour les labos
@ Reuters
Partagez sur :

48 millions d’euros doivent être adressés à ceux dont la commande de vaccin avait été annulée.

Cinquante millions de doses de vaccins contre la grippe A (H1N1) commandées avaient été annulées en novembre dernier par le gouvernement sur les 94 millions demandées au départ, à l'occasion de l'épidémie de la grippe, pour un montant d'environ 700 millions d'euros. Un coup dur à l’époque pour les laboratoires pharmaceutiques Novartis, Sanofi-Pasteur et GSK. Le gouvernement devrait les indemniser à hauteur de 48 milliards d’euros, à en croire Le Figaro de mardi.

La raison de ce retournement de situation ? La commande a été revue en raison de la modification du nombre d’injections par personne. Au départ de la crise, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconisait deux injections de vaccin. Seulement en novembre dernier, l’Agence européenne pour l’évaluation du médicament a revu la copie de l’OMS en estimant qu’un seul vaccin était nécessaire.

Depuis cette date, des négociations ont été engagées entre le gouvernement et les laboratoires. En janvier, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, avait assuré que le gouvernement ne paierait pas les "50 millions de doses pas livrées", soit les 358 millions prévus initialement.

Accords difficiles

Ce sont donc 48 millions d’euros qui seront déboursés pour indemniser les trois laboratoires concernés. Le Figaro indique que Novartis s’est mis d’accord avec le gouvernement lundi sur cette compensation. Le laboratoire suisse "recevra 10,5 millions d’euros écrit le journal".

L’affaire est plus délicate avec les autres labos. Le leader mondial des vaccins, Sanofi-Pasteur, devrait recevoir 2 millions d’euros selon le journal. Enfin, GSK et le gouvernement ne se sont pas mis d’accord rapporte Le Figaro. Mais le laboratoire "devrait prendre acte de la proposition, en tenir compte mais sans formellement l’accepter", indique le quotidien.

La gestion française de la grippe A

Mardi, la ministre de la Santé devra s’expliquer sur la commande des vaccins contre la grippe A. Elle sera auditionnée par la commission d'enquête sur "le rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion par le gouvernement de la grippe A (H1N1)".

REAGISSEZ - Faut-il indemniser les laboratoires pharmaceutiques des commandes de vaccins contre la grippe A (H1N1) annulées ?