Girardot, "dans son monde d’Alzheimer"

  • A
  • A
Girardot, "dans son monde d’Alzheimer"
@ GIULIA SALVATORI
Partagez sur :

Témoignage - La fille d’Annie Girardot raconte la relation qu’elle entretient avec sa mère.

"Est-ce qu’elle me joue encore un rôle ? Je ne crois pas". Comme 860.000 Français, Annie Girardot est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Sa fille, Guilia Salvatori, a accepté de témoigner sur Europe 1 à l’occasion de la Journée mondiale de la maladie. Comme de nombreuses familles, elle s’occupe de sa mère qui s’enfonce année après année dans cette dégénérescence.

Annie Girardot, un symbole

Depuis dix ans, Annie Girardot est atteinte par cette pathologie dégénérative. Jour après jour, elle oublie qui est Annie Girardot, l’actrice aux trois César. "Elle est dans son monde d’Alzheimer. Elle a oublié qu’elle a été comédienne", explique sa fille.

Cet oubli et ces souvenirs évanouis ont fait d’Annie Girardot un symbole de la maladie d’Alzheimer en France. Depuis 10 ans, cette grande dame du cinéma, qui aura 79 ans en octobre, se bat contre cette maladie qui touche 24 millions de personnes dans le monde*.

Si 70% des malades vivent au sein de leur famille, d’autres sont installés dans des établissements spécialisés ou pour personnes âgées, comme Annie Girardot. La fille de l’actrice vient trois fois par semaine la voir. Toutes deux, elles partagent encore des moments d’intimité, même si forcément la relation a changé. "C’était ma grande sœur, ma grande copine. Elle est devenue ma petite sœur et bébé", confie Guilia Salvatori.

"Nous avons encore une certaine complicité" :







C’est Paris-Match, en 2006, qui a révélé au grand public le mal qui ronge Annie Girardot. Cette interview a fait d’elle le visage de la maladie d’Alzheimer. C’est ensuite, deux ans plus tard, à travers un documentaire diffusé sur TF1 - dans lequel Annie Girardot répète des répliques qu’on lui souffle dans une oreillette -, que les Français vont découvrir le quotidien de l’actrice face à cette pathologie incurable, fléau de nombreuses familles.

* Selon les chiffres du dernier rapport de l’OMS publié en février 2009.