Fêtes de fin d’année : comment éviter la crise de foie ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Si les fêtes de fin d'année sont l'occasion de se retrouver en famille, elles sont aussi synonymes de repas gargantuesques et parfois de crise de foie à la clé.

Entre le saumon fumé, la dinde aux marrons et l'incontournable bûche au beurre, notre système digestif est mis à rude épreuve pendant les fêtes de fin d'année. Le médecin d'Europe 1, le Dr Gérald Kierzek, donne ses conseils pour éviter la crise de foie dans deux jours.

La maladie du "trop manger". "La crise de foie est un terme typiquement français. Ailleurs, on parle plutôt d'indigestion", explique le médecin. Ça se traduit par des nausées, des maux de tête, des maux de ventre, une sensation malaise après un repas un peu trop copieux. Mais il ne faut pas confondre avec l'intoxication alimentaire. "La crise de foie, c'est le 'trop manger'", précise le Dr Kierzek.

Des symptômes communs à plusieurs pathologies. Un repas trop copieux, trop riche, avec trop de plats en sauce peut provoquer les mêmes symptômes qu'une vraie pathologie comme la lithiase vésiculaire (le calcul dans la vésicule biliaire), la gastro-entérite, qui est un virus, ou encore l'hépatite. "Si les symptômes durent, cela signifie qu'il vaut mieux aller consulter", conseille le Dr Kierzek.

Existe-il un remède miracle ? Pour se remettre d'une crise de foie, "il n'y a pas de secret, il faut se mettre à la diète." Il faut mettre le système digestif au repos et bien s'hydrater, notamment s'il y a également une gueule de bois qui l'accompagne. En termes de prévention, ça ne sert à rien de se restreindre avant les repas parce qu'on va compenser et manger encore plus. Il faut également faire attention à l'alcool qui, en plus de son effet, est une boisson sucrée. "Le mot d'ordre reste donc avant tout la modération !"