En phase terminale, elle annonce son euthanasie et émeut l'Amérique

  • A
  • A
En phase terminale, elle annonce son euthanasie et émeut l'Amérique
@ CAPTURE
Partagez sur :

Brittany Maynard, 29 ans, atteinte d'un cancer du cerveau incurable a relancé le débat sur l'euthanasie aux Etats-Unis.

Elle est morte au moment où elle l'avait décidé : dans sa chambre, le samedi 1er novembre, entourée de ses proches. Brittany Maynard, une Américaine de 29 ans, en phase terminale d'un cancer du cerveau, a relancé le débat sur l'euthanasie aux Etats-Unis en postant une vidéo émouvante annonçant sa décision plusieurs semaines avant de passer à l'acte.



Une vidéo d'adieux vue 9,5 millions de fois. Brittany Maynard, 29 ans, atteinte d'une forme très agressive de cancer du cerveau, avait annoncé son projet de mettre fin à ses jours dans une vidéo postée sur son site qui a fait le tour du web : lundi, elle avait été vue plus de 9,5 millions de fois sur Youtube.



Un plaidoyer pour le droit de mourir dignement. Dans cette vidéo, Brittany Maynard, répondait directement aux personnes croyant savoir ce qui était le mieux pour elle et quel était le meilleur moment pour partir. "Je le fais parce que je me sens encore suffisamment bien, parce que j'ai encore suffisamment de joie en moi, parce que je souris encore assez et que je ris encore avec ma famille et mes amis (…) mais chaque semaine qui passe je me sens devenir de plus en plus malade", dit-elle dans la vidéo.

En début d'année, la jeune femme, qui venait de se marier, a appris qu'il lui restait six mois à vivre et que son agonie serait très douloureuse. Elle a déménagé de Californie pour l'Oregon, "l'un des cinq Etats américains ayant légalisé le droit de mourir dans la dignité" avec le Montana, le Vermont, l'Etat de Washington et le Nouveau Mexique, explique la page de son fonds.



Une mort paisible. Sean Crowley, un porte-parole de l'association Compassion and Choices, qui milite pour le droit à l'euthanasie, a déclaré qu'elle était décédée paisiblement à son domicile samedi. "Brittany est morte, mais son amour de la vie et de la nature, sa passion et son esprit survivent," a ajouté Barbara Lee Coombs, présidente de l'organisation.