Ebola : quels traitements pour la Française contaminée ?

  • A
  • A
Ebola : quels traitements pour la Française contaminée ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

SANTÉ - L'infirmière prise en charge à l'hôpital militaire Bégin va recevoir des traitements expérimentaux. 

L'INFO. La première Française contaminée par le virus Ebola a été rapatriée dans la nuit de jeudi à vendredi en France. L'infirmière de Médecins Sans Frontières a été prise en charge à l'hôpital militaire Bégin de Saint-Mandé, qui fait partie des neuf établissements référents capables de recevoir un patient atteint du virus Ebola.

Traiter les symptômes. Dès son arrivée dans l'établissement, la patiente de Médecins Sans Frontières a été prise en charge par "un personnel dédié" et installée dans une chambre à pression négative, dans laquelle l'air est retenu à l'intérieur. La priorité est de soulager des symptômes très courants chez les détenteurs du virus : fièvre, diarrhée et vomissements. Les médecins surveillent la tension de la patiente et veille à sa bonne réhydratation.

Des traitements antiviraux. La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé vendredi matin que l'infirmière de MSF recevait des traitements expérimentaux". La France a autorisé exceptionnellement le recours à trois médicaments expérimentaux étrangers. L'autorisation concerne le ZMapp (USA), l'Avigan (Japon) et le TKM-100802, une des versions de TKM-Ebola (Canada).

Le choix de ces trois produits, qui font partie des médicaments expérimentaux retenus par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme pouvant être utilisés sous certaines conditions, résulte en France d'une concertation scientifique.

- Le ZMapp est un cocktail de trois anticorps "monoclonaux", développé par Mapp Bio (Biopharmaceutical) en partie dérivé du tabac grâce au laboratoire Kentucky BioProcessing (filiale du cigarettier Reynolds) et à l'ingénierie génétique. Il a été administré notamment à deux Américains, dont le Dr Kent Brantly, 33 ans, et la missionnaire Nancy Writebol, 60 ans qui ont tous deux guéri. Un prêtre espagnol de 75 ans et un médecin libérien qui avaient également reçu ce médicament sont en revanche décédés.

L'Avigan ou favipiravir (ou "T-705"), un antiviral contre la grippe de Toyama Chemical, filiale de FujiFilm, fait partie de ces traitements potentiels. Par rapport au ZMapp, il présente l'avantage d'avoir été homologué en mars au Japon en tant qu'antiviral contre la grippe .

- Le TKM-Ebola de la société canadienne Tekmira a fait l'objet pour son développement d'un contrat de 140 millions de dollars du département américain de la Défense.