Ebola : la Française contaminée a été rapatriée

  • A
  • A
Ebola : la Française contaminée a été rapatriée
@ MAXPPP
Partagez sur :

Arrivée dans la nuit de jeudi à vendredi en France, la patiente a été prise en charge à l'hôpital Bégin, à Saint-Mandé.

L'INFO. La première Française contaminée par le virus Ebola a été rapatriée dans la nuit de jeudi à vendredi en France. L'avion médicalisé qui ramenait cette volontaire de Médecins Sans Frontières du Liberia, s'est posé sur l'aéroport militaire de Villacoublay. L'ambulance escortée de quatre motards et plusieurs véhicules a ensuite rejoint l'hôpital militaire Bégin à Saint-Mandé, qui fait partie des neuf établissements référents capables de recevoir un patient atteint du virus Ebola.







Traitements expérimentaux. Dès son arrivée à l'hôpital, la jeune infirmière de Médecins sans frontières (MSF) a commencé à recevoir des traitements expérimentaux. La patiente "est actuellement installée dans une chambre de confinement" et un personnel dédié lui est affecté, a précisé la ministre de la Santé Marisol Touraine, qui s'est rendu sur place, vendredi matin, sans pour autant voir la malade qui dormait. Marisol Touraine devrait s'entretenir au téléphone dans la journée avec la patiente. 

 

 

"Son moral est très bon". "Il paraît que son moral est très bon", a confié la grand-mère de la jeune femme. "Depuis des années, elle côtoie ces malades-là donc elle sait ce qu'elle risque. Elle est très consciente mais contente de pouvoir aller là-bas rendre service", a-t-elle confié sur RTL.

Chambre à pression négative. L'hôpital militaire de Bégin possède deux chambres d'isolement de haute sécurité. "Celles-ci sont mises en pression négative par rapport à l'atmosphère ambiante pour éviter que le virus sorte de la chambre", explique Jean-Paul Stahl, infectiologue au CHU de Grenoble. Pour pénétrer dans ces chambres, uniquement accessibles par code, il faut passer deux sas successifs, le premier destiné à l'habillage des personnels, le second à la préparation des soins.