Paquet neutre, tabac au volant, vapotage : le plan choc de Touraine

  • A
  • A
Paquet neutre, tabac au volant, vapotage : le plan choc de Touraine
Marisol Touraine a annoncé jeudi un vaste plan anti-tabac.@ Max PPP
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - La ministre de la Santé a présenté une série de mesures drastiques pour lutter contre le tabac.

Objectif : réduire le tabagisme, première cause évitable de décès, avec environ 73.000 morts par an en France. Et Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a mis les moyens. Cigarette électronique, paquet neutre, cigarette au volant, tabagisme dans les lieux publics... Présentées dans le cadre du "Programme national de réduction du tabagisme" souhaité par le président de la République, ces mesures seront soit intégrées dans le projet de loi santé qui doit être présenté prochainement au Conseil des ministres, soit mises en oeuvre par décret. On vous résume le plan choc du gouvernement.

Le vapotage drastiquement restreint. La cigarette électronique va être interdite dans certains lieux publics comme les écoles et les transports collectifs, a annoncé jeudi la ministre de la Santé. Terminé également le vapotage dans tous les espaces clos collectifs de travail. Par ailleurs, la publicité pour les cigarettes électroniques sera limitée, puis interdite définitivement le 20 mai 2016, comme le prévoit une directive européenne.

Instauration du paquet neutre. La France va adopter les paquets de cigarettes neutres pour les rendre moins attractifs, a indiqué Marisol Touraine. Les paquets de cigarettes seront standardisés et auront désormais la même forme, la même taille, la même couleur et la même typographie. L'Australie est le seul pays pour l'instant à avoir mis en place une telle mesure. L'Angleterre et l'Irlande ont annoncé dernièrement leur intention d'adopter prochainement une disposition similaire.

>> LIRE AUSSI - Plan anti-tabac : les paquets neutres, ça fonctionne ?

Moins de tabac en présence des jeunes. Le tabac va être interdit dans les espaces publics de jeux pour enfants et dans les voitures transportant des enfants de moins 12 ans, a enfin annoncé la ministre. Ces mesures sont destinées à limiter l'exposition des enfants au tabagisme passif et et à "débanaliser" la consommation de cigarettes aux yeux des enfants, a-t-elle précisé en présentant son plan anti-tabac.