Dur, dur d’être enceinte au boulot !

  • A
  • A
Dur, dur d’être enceinte au boulot !
43% des femmes jugent le fait d'être enceinte au travail comme "un moment difficile".@ AFP
Partagez sur :

D'après un sondage, plus de quatre femmes sur dix estiment que travailler enceinte a été un moment difficile.

Conjuguer grossesse et vie professionnelle est vécu comme "une période difficile" par plus de quatre femmes sur dix, d'après un sondage Odoxa pour la la Fondation Prem-UP et dévoilé mercredi par Le Parisien.

"Difficile" et "pénible" pour certaines. La grossesse ne représente que six mois dans la vie professionnelle d'une femme mais un certain nombre d'entre elles vivent mal cette période : 17%  d'entre elles ont attendu d'être à plus de trois mois de grossesse pour en parler au travail. Pire, elles sont 43% à considérer le fait d'être enceinte au travail comme "un moment difficile". 70% des 25-34 ans qui ont vécu une grossesse en étant salariée disent même en garder "un souvenir pénible".

Comment gérer ? Il est important que la femme enceinte soit consciente que son état lui octroie des droits supplémentaires. Puisque son état la protège, elle a tout intérêt à faire part de sa grossesse à son employeur sans tarder. Si son métier est physique ou si il l'expose à des produits nocifs, un aménagement de poste peut être décidé.

Une femme enceinte à la recherche d'un emploi n'est pas tenue d'informer son futur employeur de son état : même le médecin du travail sera tenu de garder le secret lors de la visite médicale d'embauche.

Changer les mentalités. Le sondage révélé par Le Parisien dévoile aussi ce que pensent les hommes de leurs collègues enceintes. Il en ressort qu'ils sont peu cléments à leur égard : 36% jugent qu'elles font en sorte "d'être arrêtées le plus tôt possible" et 40% considèrent que les femmes enceintes ont "moins la tête au travail".