Du sang artificiel à échelle industrielle, c’est pour bientôt

  • A
  • A
Du sang artificiel à échelle industrielle, c’est pour bientôt
La duplication industrielle de cellules souches pourrait éviter de faire appel aux donneurs.@ MaxPPP
Partagez sur :

SCIENCE MAIS PAS FICTION - Une fondation britannique a mis en place la production industrielle de sang artificiel.

Bon sang ne saurait mentir. C’est une première dans l’histoire de la médecine et de l’industrie. Wellcome Trust, la deuxième plus grande fondation mondiale de charité en médecine derrière celle de Bill et Melinda Gates, a trouvé le moyen d’industrialiser la production de sang artificiel à grande échelle. Le résultat d’un programme à 6 millions d’euros mené par le professeur Turner, que détaille le site du Telegraph. Marc Turner et son équipe ont d’abord dû transformer des cellules souches humaines en globules rouges de type O (le groupe universel), avant de trouver le moyen de les reproduire à échelle industrielle.

Eviter le scandale du sang contaminé. "Bien que des recherches semblables aient déjà été menées, c’est la première fois qu’on industrialise la production d’un sang transfusable à n’importe qui", s’est réjoui Marc Turner. La perspective de réserves de sang sain, de type universel et donc adaptables à tout patient, révolutionne la médecine. La technologie permettrait d’éviter de faire appel aux donneurs, et de limiter les risques sanitaires en la matière : de quoi éviter de nouvelles affaires du sang contaminé, un scandale qui a touché la France, mais aussi le Canada ou la Chine.

S’adapter à la demande. Avant la mise en place effective de cette nouvelle industrie, les scientifiques doivent d’abord trouver le moyen de transposer le processus de duplication à l’échelle industrielle. Une condition sine qua non pour pouvoir répondre à la demande. En effet, "une seule unité de sang contient un billion de globules rouges. Pour indication, il y a deux millions d’unités de sang transfusées au Royaume-Uni chaque année", détaille Marc Turner. Or, une seule unité de sang produite coûte environ 120 £ avec la technique actuelle. Un coût rédhibitoire pour l'instant, mais qui n'empêche pas les chercheurs de croire en leur projet à cent pour sang. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SOLIDARITÉ - Le don du sang, des besoins sans cesse croissants

ARMÉE - Les soldats français ont également besoin de stocks conséquents