Don du sang : l'état d'urgence

  • A
  • A
Don du sang : l'état d'urgence
Partagez sur :

L'état des stocks de produits sanguins est à un niveau très fragile sur l'ensemble du territoire. L'Etablissement français du sang tire la sonnette d'alarme.

La situation des dons du sang est des plus précaires et donc urgente. "Les réserves de dons sont très basses. On est toujours en flux tendu entre l'utilisation et les dons" de sang, signale le médecin expert d'Europe 1 Gérald Kierzek qui rappelle qu'un million de malades en France ont besoin de transfusions sanguines.

"Durée de vie limitée des dons". Pour compenser les besoins, "il faut 10.000 dons par jour", détaille le Dr Kierzek. D'autant que "les produits sanguins ont une durée de vie limitée : 42 jours pour les globules rouges tandis que les plaquettes ne peuvent survivre que cinq jours." D'où l'importance de dons réguliers.

Les besoins ne baissent pas pendant la période estivale. Donner est d'autant plus importants aujourd'hui qu'il faut prévoir que les vacanciers vont moins fréquenter les points de collecte. Par ailleurs, "on a des événements qui vont arriver, l'Euro 2016, notamment, poursuit le médecin. Il est donc souhaitable de reconstituer les réserves."

Les besoins, eux, ne faiblissent pas : accidentologie, interventions chirurgicales, hématologie, cancérologie sont autant de spécialités dans lesquelles les besoins en transfusions sanguines sont importants. L'Etablissement français du sang en appelle notamment aux personnes qui s'étaient manifestées pour la première fois via l'élan de solidarité post-attentats.