Don de sang : les jeunes à la traîne

  • A
  • A
Don de sang : les jeunes à la traîne
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les moins de 25 ans ne sont que 38% à donner leur sang, alors qu’il est le plus "sûr".

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d’alarme. Les moins de 25 ans sont de plus en plus réticents à donner leur sang, révèle une de ses enquêtes à l'occasion de la sixième Journée mondiale du don du sang lundi.

Les jeunes ne sont ainsi que 38% à donner leur sang. Un drame pour l’organisation qui souligne que le sang des moins de 25 ans est pourtant le plus "sûr" en termes de risque de transmission de virus ou de bactéries, que ce soit le sida, l’hépatite B, l’hépatite C ou encore la syphilis). Et ce, d'autant que 42 pays n'ont pas été en mesure de rechercher dans tous les dons du sang l'une ou plusieurs de ces infections transmissibles par transfusion.

Promouvoir le don du sang

La Journée mondiale du don de sang a été instituée en mai 2005 par les 192 Etats Membres de l'OMS. Son objectif est d’inviter tous les pays du monde à remercier les donneurs de sang, promouvoir les dons de sang volontaires non rémunérés et assurer la sécurité des approvisionnements en sang pour tous.

Il suffit que 1% de la population donne son sang pour couvrir les besoins d'un pays, assure l’OMS. Mais dans 77 pays, la totalité étant des pays en développement ou en économie de transition, cette proportion est encore inférieure à ce seuil. Seuls 62 pays ont atteint l'objectif de 100% de dons volontaires non rémunérés, selon l'OMS.

Aujourd’hui, 65% des dons de sang sont collectés dans les pays développés, où habitent à peine 25% de la population mondiale.