Distinguer l'ADN de vrais jumeaux est désormais possible

  • A
  • A
Distinguer l'ADN de vrais jumeaux est désormais possible
@ AFP
Partagez sur :

WHO'S WHO - Des scientifiques britanniques ont réussi, pour la première fois, à isoler le profil génétique de jumeaux monoxygotes.

Distinguer des vrais jumeaux n'est pas toujours facile de visu mais possible… en revanche, différencier leur profil génétique était jusqu'à présent quasiment impossible. Des scientifiques ont trouvé la parade, peut-on lire sur Science Daily. Explications.

Des ADN identiques. Tous les scientifiques le savent : les vrais jumeaux ont la même empreinte génétique. Distinguer deux jumeaux par leur ADN relevait jusqu'à présent du casse-tête hasardeux.  La seule possibilité de différenciation génétique passait jusqu'alors par l'analyse et la comparaison des éventuelles mutations génétiques éventuellement générées au fil du temps en fonction des différents modes de vie des jumeaux : si l'un des jumeaux fume ou si l'un est plus sédentaire que l'autre, la science est en mesure de différencier leurs ADN. Problème : cette méthode était à la fois peu fiable et très coûteuse.

La méthode. Des scientifiques de l'université d'Huddersfield au Royaume-Uni ont trouvé une solution plus abordable pour distinguer l'ADN de jumeaux. En faisant fondre les brins d'ADN des sujets, ils ont constaté que ceux-ci fondaient à des températures différentes, ce qui permet de les distinguer. "Ce procédé appelé 'high resolution melt curve analysis' (HRMA) fait subir à l'ADN des températures de plus en plus fortes jusqu'à ce que les liaisons hydrogène se rompent", explique le Dr Williams qui a dirigé l'étude. "Plus il existe de liaisons hydrogènes dans l'ADN, plus la température doit être élevée pour les faire fondre."

Le procédé n'est pas tout à fait infaillible : "l'ADN de jeunes jumeaux et d'adultes qui partagent le même mode de vie peut rester indifférenciable, même par l'HRMA", a précisé le Dr Williams. "Nous avons cependant opéré une avancée considérable en vue d'un test rapide et bon marché qui permettra aux experts médicaux-légaux de différencier les jumeaux identiques", se félicite le Dr Williams.

Une utilité médico-légale. Isoler le profil génétique de jumeaux monoxygotes peut notamment se révéler utile en médecine médico-légale pour élucider des crimes.