Des "tarifs encadrés" de prothèses auditives pour les plus modestes

  • A
  • A
Des "tarifs encadrés" de prothèses auditives pour les plus modestes
@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Le projet de loi Santé prévoit des "tarifs encadrés" des prothèses auditives pour les personnes modestes, a souligné mardi la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Le projet de loi Santé prévoit des "tarifs encadrés" des prothèses auditives pour les personnes modestes, a souligné mardi la ministre de la Santé Marisol Touraine, en encourageant par ailleurs les professionnels à "baisser les prix" épinglés lundi par une étude.

Les conditions. Il y a dans ce projet, actuellement examiné au Sénat, "des dispositions pour faciliter l'accès aux Français modestes à des équipements comme les prothèses auditives", a rappelé la ministre sur iTÉLÉ. "Nous mettons en place des tarifs sociaux pour les personnes qui ont la CMU ou l'aide à la complémentaire Santé", des "tarifs encadrés qui leur permettront d'accéder à des prothèses auditives", a-t-elle ajouté en précisant que les personnes concernées devaient disposer d'un revenu "inférieur à 1.000 euros par mois".

Le constat d'UFC- Que Choisir. Selon une étude publiée lundi par UFC-Que Choisir, seule une personne sur quatre ayant une déficience auditive s'équipe d'une audioprothèse et 2,1 millions de personnes y renoncent pour des raisons financières. Le prix moyen d'un appareil auditif est de 1.550 euros par oreille. Compte tenu des remboursements très limités de l'assurance maladie et des mutuelles, les consommateurs conservent une dépense à leur charge de 1.100 euros par oreille (2.200 euros pour les deux).