Des médecins ont greffé un cœur qui avait cessé de battre

  • A
  • A
Des médecins ont greffé un cœur qui avait cessé de battre
@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

PROUESSE - Pour la première fois en Europe, un cœur qui avait cessé de battre a été transplanté sur un patient.

On sait désormais greffer un cœur même s'il a cessé de battre. Au Royaume-Uni, un patient a bénéficié de la transplantation d'un cœur qui s'était arrêté et que les médecins ont réussi à faire repartir, rapporte la BBC samedi. Une telle opération a déjà été réalisée en Australie, mais en Europe, c'est une première.

Le patient va bien. Huseyin Ulucan, âgé de 60 ans, a subi une attaque cardiaque en 2008 et attendait une greffe du cœur. Après l'opération, réalisée à l'hôpital de Papworth, non loin de Cambridge, il assure qu'il se porte bien et se sent "un peu plus fort chaque jour".

Un incubateur pour le cœur. L'homme a bénéficié d'une nouvelle technique qui permet aux médecins de prélever l'organe chez un patient dont le cœur et les poumons ont cessé de fonctionner, et non plus seulement chez les patients en état de mort cérébrale. Ce procédé permet de faire "redémarrer" le coeur cinq minutes après son arrêt, de le mettre sous perfusion et de le placer dans un incubateur développé par une société américaine, afin de pouvoir le transporter, précise Le Figaro

Pour les personnes en attente d'une greffe, cette prouesse médicale pourrait représenter un espoir. Car d'après l'hôpital de Papworth, cette technique pourrait permettre d'augmenter d'au moins 25% le nombre de cœurspouvant être greffés sur des patients. 

>> LIRE AUSSI - Cœur artificiel Carmat : le 2ème patient greffé de retour chez lui

>> LIRE AUSSI - Le don d'organe bientôt rendu automatique ?

>> LIRE AUSSI - Les greffes à partir de donneurs vivants bondissent