Des femmes enceintes payées pour arrêter de fumer

  • A
  • A
Des femmes enceintes payées pour arrêter de fumer
En 2014, selon l'Inpes, 17,8% des femmes enceintes fument toujours au 3e trimestre de leur grossesse.@ AFP
Partagez sur :

Dans le cadre d'une étude, des femmes enceintes sont payées pour qu'elles cessent de fumer. Seize hôpitaux français sont concernés.

Pour inciter les femmes enceintes à arrêter de fumer, faut-il les payer ? C'est ce que cherche à évaluer une étude lancée début avril dans seize hôpitaux français, parmi lesquels ceux de Angers, Caen, Lille ou Nîmes. Cette étude, conduite par l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris et l'INCA, l'institut national du cancer, propose à des femmes enceintes, volontaires et fumeuses, de tenter d'arrêter de fumer durant leur grossesse en leur proposant des consultations d'aide au sevrage tabagique.

Des bons d'achats. Les futures mamans sont récompensées sous forme de bons d'achat d'une valeur de 20 euros minimum à chaque visite pré-natale. Au final, une femme qui arrête de fumer pourra percevoir jusqu'à 300 euros.

Des études anglo-saxonnes. Selon, Ivan Berlin, pharmacologue au groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière à Paris, interrogé dans le magazine de la santé sur France 5, "on n'a pas des traitements vraiment efficaces pour aider les femmes enceintes à arrêter de fumer. Quelques études antérieures anglo-saxonnes ont montré qu'il pouvait être intéressant de récompenser l’arrêt tabagique par des bons d'achat. Une étude particulièrement montre qu'il y a un intérêt."

Près de 18% des femmes enceintes fument. En 2014, selon l'Inpes, 17,8% des femmes enceintes fument toujours au 3e trimestre de leur grossesse.