Des champignons hallucinogènes pour combattre la dépression ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Et si les champignons hallucinogènes étaient efficaces pour lutter contre la dépression ? C'est en tout cas la découverte d'une équipe de chercheurs suisses. 

Les chercheurs tentent tout pour lutter contre la dépression, et la dernière étude est pour le moins étonnante. Elle affirme en effet que les champignons hallucinogènes seraient efficaces. "Des chercheurs suisses ont mené une petite étude sur 21 volontaires sains. Ils leur ont donné de la psilocybine, la substance hallucinogène contenue dans les champignons. Ils sont allés chercher son effet sur les récepteurs cérébraux et notamment son effet sur les récepteurs à la sérotonine, ce médiateur qui serait en déficit chez les personnes dépressives", a expliqué mercredi matin sur Europe 1 le docteur Gérald Kierzek. Et les résultats sont plutôt concluants, puisque "ces champignons vont modifier le traitement et la gestion des conflits, notamment de l’exclusion sociale, qui est un vrai problème chez les patients en dépression", a-t-il affirmé.

"Cela peut ouvrir une voie thérapeutique". Ces résultats sont toutefois à modérer, car l'étude n’a en effet été menée que sur un petit groupe de volontaires. Une IRM leur a été prescrite pour montrer l’action des champignons sur ces récepteurs. "Il faut maintenant déterminer la quantité de substance qu’il faut donner afin de connaitre la posologie efficace", a ainsi modéré le docteur Kierzek, affirmant que "cela peut ouvrir une voie thérapeutique". C'est donc une bonne nouvelle qui n’est toutefois pas si récente, puisque l’on savait déjà que les champignons hallucinogènes, tout comme le LSD, pouvaient avoir des effets sur le cerveau. Le docteur Kierzek est donc formel : "ma prescription n’est pas du tout d’aller consommer des champignons hallucinogènes ou du LSD, car il faut vraiment un dosage parfait".

Comment soigner la dépression ? La dépression se soigne aujourd’hui avec des antidépresseurs et de la psychothérapie, mais également avec d’autres techniques. "On peut la soigner avec la stimulation électrique transcrânienne ainsi que l’électro convulsivothérapie, des électrochocs qui peuvent marcher sur des dépressions sévères", a expliqué le médecin. La dépression est donc une maladie qui se soigne "si elle prise en charge précocement", a-t-il assuré.

Plusieurs types de dépression. "Il existe la dépression saisonnière, la dépression de la maladie bipolaire, la dépression réactionnelle, suite à un deuil par exemple ou encore la dépression post-partum suite à un accouchement", a détaillé le docteur Kierzek. Il faut donc parler de dépressions, au pluriel, qui peuvent être dues "à de la chimie mais également à de l’hérédité".

Quelle est la différence entre déprime et dépression ? "La différence entre les deux est totalement médicale. La dépression est quelque chose de chronique avec un sentiment de tristesse et de désespoir qui s’accompagne de pensées morbides qui envahissent toute la sphère de la vie", a expliqué Gérald Kierzek, tandis que la déprime est, elle "un épisode réactionnel de tristesse qui peut être tout à fait normal et qui ne dure pas".