Des aliments… pour lutter contre les allergies alimentaires

  • A
  • A
Des aliments… pour lutter contre les allergies alimentaires
@ Max PPP
Partagez sur :

SANTÉ - Des chercheurs ont injecté des conservateurs alimentaires à des noix de cajou, un aliment particulièrement allergène, qui ne représentait plus de danger après les tests.

Alors que 4% des adultes et jusqu'à 8% des enfants souffrent d'allergie alimentaire, soigner ces problèmes semblent, toujours à l'heure actuelle, hors de portée. Pourtant, récemment, certaines voies prometteuses ont été ouvertes. Des chercheurs américains viennent d'exposer leurs derniers travaux qui consistent à modifier les propriétés des aliments, mais pas leur goût. Des tests ont ainsi été élaborés sur des noix de cajou, un aliment particulièrement allergène, qui gardent tous leurs attraits lors de l'apéritif, mais ne représentent plus de danger.

>> LIRE AUSSI - Bientôt la fin des allergies aux cacahuètes ?

Des aliments "nouvelle génération". Cela fait en effet des années que des chercheurs manipulent des noisettes ou des cacahuètes en laboratoire pour les rendre moins allergisantes. Mais cette fois, l'espoir est permis. Le procédé mis au point par ces scientifiques est simple : ils ont tout d'abord chauffé des noix de cajou avant de leur injecter un produit de la famille des sulfites, qui sont des conservateurs alimentaires. Résultats, les chercheurs ont crée, en laboratoire, une noix de cajou nouvelle génération. 

"Une excellente nouvelle pour les enfants". Selon Habib Chabanne, allergologue à Paris, cette nouvelle noix a des propriétés surprenantes. "Le traitement permet de détruire jusqu'à deux tiers des capacités de réaction de ces allergènes chez les patients. Aujourd'hui, chez les enfants, c'est une grande frustration de ne pas pouvoir manger toutes les confiseries qui contiennent des fruits à coques. Ce serait donc une excellente nouvelle pour eux de pouvoir réintroduire ces aliments", estime le spécialiste sur Europe 1.

>> LIRE AUSSI : Bientôt une cacahuète hypoallergénique ?

Valable pour les petites allergies. Mais ces recherches prometteuses ne concernent, pour le moment, que les petites allergies. Les chercheurs vont ensuite tenter de généraliser ces méthodes à tous les types de noix et même aux cacahuètes. Avant de pouvoir les trouver en supermarché, il faudra donc attendre des tests à grande échelle chez l'homme.

D'autres recherches… sur la flore intestinale. Une autre approche est également à l'étude pour réduire les risques d'allergie alimentaire. Elle consiste à manipuler directement la flore intestinale des personnes allergiques. Cette autre étude, présentée mardi aux Etats Unis, montre que l'on a dans notre organisme, des bactéries qui pourraient nous protéger contre l'allergie à la cacahuète. Une découverte qui a été réalisée en faisant des tests sur des souris. Le défi pour les chercheurs sera donc, à présent, d'apprendre comment les manipuler, pour découler sur des traitements contre les allergies alimentaires.