Attente chez le médecin : les promesses des rendez-vous en ligne

  • A
  • A
Attente chez le médecin : les promesses des rendez-vous en ligne
Partagez sur :

ZOOM - D'après une étude, il faut compter plus de deux mois pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmo. Pour y remédier, des sites comme RDVmedicaux.com ou Mondocteur.fr se multiplient.

Le délai moyen d'attente pour avoir un rendez-vous chez l'ophtalmo ? Pas avant deux mois selon un quart des praticiens eux-mêmes, révèle lundi Le Parisien en dévoilant une étude menée par KelDoc, une start-up dont l'objectif est de simplifier la prise de rendez-vous chez les professionnels de santé sur le Web. Zoom sur ces sites qui se multiplient et qui entendent faciliter la vie des patients… et de leurs médecins.

Un accès direct à l'agenda du médecin. Qui n'a jamais enragé de devoir plusieurs mois pour décrocher un rendez-vous chez l'ophtalmo ou le dermatologue ? Inspirés par le succès de Zocdoc aux États-Unis, plusieurs sites ont fleuri en France sur le Web depuis l'an dernier pour donner aux patients un accès direct à l'agenda des médecins : de MonDocteur, à DocMii en passant par Doctolib et RDVmedicaux.

Quel est le principe ? Si vous cherchez un ophtalmo à Meudon ou en Corrèze, par exemple, vous surfez sur l'un des sites en question : l'agenda de plusieurs praticiens s'affiche alors avec les différents créneaux disponibles. Pas de miracle : dans les régions où la situation est très tendue, les délais d'attente restent de 3 à 5 mois. Mais le plus de ces sites, c'est que si un patient annule un rendez-vous, vous voyez le désistement s'afficher en direct sur le site et vous pouvez alors prendre le créneau.

Un avantage aussi pour les médecins. En France, 28 millions de consultations ne sont pas honorées chaque année. Or, les sites de rendez-vous en ligne permettent aux médecins de diminuer le nombre de patients qui ne viennent pas : en effet, la veille du rendez-vous chaque patient reçoit un SMS de rappel.

Une ophtalmo dans les Yvelines a expliqué à Europe1 qu'avant de se mettre sur l'un de ces sites, une dizaine de patients par jour lui posait un lapin : "il y a des gens qui prennent trois rendez-vous - le père, la mère, l'enfant – et puis qui oublient parce qu'il y a quatre mois de délai", a-t-elle raconté en déplorant : "ils ne se rendent pas compte que pour moi, cela fait un trou de trois quarts d'heure". Ce que ce genre de site de rendez-vous en ligne a changé ? "Là, comme ils sont prévenus par SMS, ils viennent et même s'ils ne viennent pas, ils préviennent et je peux les remplacer par des urgences", a détaillé la spécialiste.

Un marché balbutiant. Malgré la diversité de l'offre, le marché des rendez-vous médicaux en ligne reste frémissant : seuls quelques milliers de médecins y sont inscrits. Les opérateurs sont cependant optimistes : ils misent sur l'entrée dans les mœurs de la réservation en ligne… et sur le ras le bol des patients qui n'en peuvent plus des délais d'attente.

>> LIRE AUSSI - Sur Yamaplace, vous pouvez revendre votre rendez-vous médical