"Dans le corps humain, il y a toutes les musiques du monde"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invité dans "Il n'y en a pas deux comme elle" jeudi après-midi, le chef d’orchestre Philippe Fournier est revenu sur le pouvoir de la musique.

Qui n'a pas déjà effectué quelques mouvements de danse sans s'en rendre compte, tout simplement pris par le rythme d'une chanson ? "La musique fait énormément de choses. Évidemment, elle agit physiquement sur le corps", explique Philippe Fournier, chef d'orchestre et invité de "Il n'y en a pas deux comme elle" jeudi après-midi sur Europe 1.

"Nous sommes la musique". La musique a ce pouvoir, "mécanique", d'interaction avec notre corps. Cette réaction physiologique "va ensuite se transformer en émotion en fonction du tempo, de la vitesse", révèle Philippe Fournier. Si le corps dialogue si bien avec la musique, c'est que l'être humain en est très proche. "On n'a pas inventé la musique en définitif : nous sommes la musique (…) Il y a dans le corps humain tous les rythmes et toutes les musiques du monde. On a simplement pris le temps de les entendre en nous", indique le chef d'orchestre.

Utile en médecine. Derrière quelques notes de piano ou un flow de rappeur se cache en fait un véritable pouvoir musical. Philippe Fournier travaille ainsi sur les liens entre la musique et la petite enfance, le monde de l'entreprise et les personnes handicapées. "En thérapie, il est intéressant de noter qu'on peut avoir des contacts avec des personnes autistes qui n'ont pas de contact avec l'humain mais qui vont recevoir une vibration et qui peuvent ainsi rétablir certains contacts". Actuellement, le chef d'orchestre indique par exemple que la musique est une piste travaillée pour soigner la maladie d’Alzheimer.