Coup de pouce à la création de places en crèche

  • A
  • A
Coup de pouce à la création de places en crèche
@ MAXPPP
Partagez sur :

PETITE ENFANCE - Le gouvernement a annoncé une aide exceptionnelle aux communes décidant de créations de places en crèche en 2015. 

L'annonce. Le gouvernement a décidé d'accompagner davantage l'effort de construction de places de crèches en 2015 grâce à une aide exceptionnelle aux communes, a annoncé le ministère des Affaires sociales.

Suivi d'une recommandation. Dans un avis publié le 10 octobre dernier, le Haut conseil de la famille avait recommandé d'augmenter de 25% la subvention apportée par la Caisse nationale d'Allocations familiales (Cnaf) aux communes, à 11.000 euros par place en moyenne, contre 8.800 euros actuellement. Le Haut conseil soulignait qu'en 2013, le nombre de places en crèches a augmenté de 10.706, moitié moins que l'objectif fixé (+21.155). Le retard pris peut s'expliquer notamment par "la situation financière et l'accès au crédit difficile pour les collectivités locales", pouvait-on lire dans ce rapport.

Travail de simplification. Le ministère des Affaires sociales annonce par ailleurs "un travail de simplification, par l'allègement des normes qui encadrent la construction de places de crèches". Car pour expliquer de tels retards, le Haut conseil de la famille dénonçait dans son rapport les difficultés rencontrées pour créer de nouvelles crèches et recommandait au gouvernement l'assouplissement de certaines normes. Un groupe de travail, avec l'Association des maires de France (AMF) et la Cnaf, rendra des conclusions avant la fin de l'année.

Un objectif à tenir. Récemment réaffirmés par le gouvernement, les objectifs sont d'accroître de 275.000 le nombre de places d'accueil de jeunes enfants entre 2012 et 2017. Près de 100.000 places en crèches doivent voir le jour, 100.000 places chez des assistantes maternelles et 75.000 en écoles maternelles. Des objectifs "ambitieux", certes mais qui seront tenus, ont promis lundi Marisol Touraine et Laurence Rossignol.