Comment va notre système de santé ? Il est grippé

  • A
  • A
Comment va notre système de santé ? Il est grippé
De manière générale, les Français sont satisfaits des soins qu'ils reçoivent, moins de leurs coûts.@ MAXPPP
Partagez sur :

BAROMÈTRE - S'ils sont généralement satisfaits de la qualité des soins, les Français voient d’un mauvais œil les dépassements d’honoraires.

L’INFO. Les soins sont bons, mais de plus en plus chers. C’est en substance l’avertissement que donnent les Français à leur système médical de l’Hexagone dans la version 2014 du baromètre de la santé. Réalisée par la direction statistique du ministère de la Santé, cette étude note que les 4.000 Français interrogés s’inquiètent de plus en plus des inégalités liées aux dépassements d’honoraires des praticiens.

>>> Europe1.fr vous en révèle les principaux enseignements.

Une bonne qualité générale... Que ce soit en libéral ou dans les hôpitaux publics, les Français sont globalement satisfaits des soins. En terme de qualité, si les urgences françaises sont les moins bien notées, elles recueillent tout de même 53% de satisfaction auprès des patients. Les médecins et les dentistes gardent de leur côté une belle cote de popularité. Environ huit Français sur dix sont satisfaits de leurs soins, une note inchangée depuis six ans.



Mais un accès plus compliqué... Là où le bât blesse, c'est dès qu'il s'agit des questions d’accessibilité. Si la répartition des services n’a pas évolué sur le territoire, c’est la capacité de chacun à pouvoir se les payer qui est critiquée par les usagers.



Ainsi, si, entre 2007 et 2013, le taux de satisfaction de l’accessibilité aux médecins et aux dentistes a chuté de plus de dix points, c’est notamment à cause de l’augmentation des dépassements d’honoraires explique le baromètre. Les usagers étaient 15,6% à s’en plaindre pour les médecins spécialistes et 49% pour les dentistes en 2007, ils sont désormais 17,4% pour les premiers et 53% pour les seconds.

Et des inégalités très mal vues. Principale conséquence de l’augmentation constatée des dépassements d’honoraires : les usagers s’inquiètent des inégalités qui pourraient s’installer en matière de santé. Ces dernières sont d’ailleurs très mal vues. Selon les personnes interrogées, elles sont encore moins acceptables que celles liées à l’origine raciale, au logement ou aux revenus.

sur le même sujet, sujet,

ACTU - Le droit à l'oubli, priorité du plan cancer de Hollande

L'ESSENTIEL - Plan Cancer : Hollande dévoile ses ambitions

INTERVIEW - "Le tabac bio tue autant que le tabac de contrebande"

ZOOM - Cancer : où en êtes-vous avec les idées reçues ?