Comment soigner le mal des transports ?

  • A
  • A
Comment soigner le mal des transports ?
En voiture, par exemple, faire des pauses régulières ou régler leur hauteur du siège permettra d'éviter que les enfants soient malades.@ AFP
Partagez sur :

En voiture, en car, en avion ou en train vous vous sentez mal ? Dans Question de santé, Gérald Kierzek délivre quelques conseils pour remédier au mal des transports. 

C'est un mal que nous avons tous ressenti au moins une fois : le mal des transports. En voiture, en car, en avion, en train ou en bateau, la cinétose, ou maladie du mouvement, se caractérise par une série de troubles ou vertiges qui apparaissent lorsque les yeux et l'oreille interne ne communiquent plus. Dans Question de santé, le docteur Gérald Kierzek donne quelques conseils pour remédier à ce mal qui peut être très handicapant.

Des symptômes plus fréquents chez l'enfant. Vous êtes dans la voiture ou dans le train, le paysage défile sous vos yeux et soudain vous commencez à vous sentir mal. Pâleur, sueurs froides, vertiges et nausées sont les principaux symptômes. En fait, alors que vous roulez à une certaine allure, votre oreille perçoit que votre corps est immobile. C'est la "discordance des signaux qui créent les symptômes", explique le médecin. Plus fréquents chez les enfants, le mal des transports peut disparaître à l'âge adulte. "Certains peuvent également avoir une prédisposition génétique", précise Gérald Kierzek. 

Traitements préventifs. De manière préventive, avant de prendre la voiture, le bateau ou l'avion, des médicaments sont disponibles. Attention toutefois aux effets secondaires et à ne pas les associer entre eux. "Il y a les antihistaminiques qui vont diminuer le risque de nausée", explique le médecin qui précise que ces médicaments sont à éviter chez les moins de deux ans. Des patches de scopolamine peuvent également agir sur l'oreille interne.

Peut-on guérir du mal des transports ? Le mal des transports peut s'atténuer avec le temps. Mais, s'il concerne essentiellement les enfants âgés de 2 à 12 ans, le mal des transports persiste chez certains adultes. "Plutôt que de guérir, il y a des réflexes ou des attitudes à avoir", recommande Gérald Kierzek. En voiture, par exemple, faire des pauses régulières ou régler la hauteur du siège, permettra d'éviter que les enfants soient malades. Pour les adultes, le médecin conseille de s'asseoir à l'avant ou de conduire, tout simplement. En bateau, choisir une cabine située au milieu, "là où ça bouge le moins", explique Gérald Kierzek.

Dernière chose : on évite de partir l'estomac rempli !


Comment soigner le mal des transports ?par Europe1fr