Comment éviter les calculs rénaux ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Les calculs rénaux peuvent être très douloureux. Sur Europe 1, le docteur Gérald Kierzek explique comment les traiter et les éviter.

"Les calculs rénaux sont des pierres qui vont faire obstacle sur les voies urinaires", explique le docteur Gérald Kierzek, lundi, sur Europe 1. "Dans 90% des cas, ce sont des sels minéraux qui vont s'accumuler", précise-t-il. Les calculs rénaux vont donc intervenir "s'il y a trop de calcium dans le sang, dans l'organisme", cela va alors "s'accumuler au niveau de l'uretère, cette voie urinaire entre les reins et la vessie". Si "dans l'immense majorité des cas ils passent inaperçus", "parfois ils se bloquent" et provoquent une colique néphrétique : "Elle fait tellement mal que dans le jargon, on l'appelle la colique frénétique."

"Quand le calcul est petit, il descend tout seul." Quand cela devient douloureux, il faut alors "calmer la douleur avec des anti-inflammatoires, des antalgiques" et faire preuve de patience : "Quand le calcul est petit, il descend tout seul." Mais s'il ne descend pas, les choses se compliquent. "Il y a une sonde urétérale qui va permettre d'aller le débloquer ou de dévier les urines, puis l'endoscopie par les voies naturelles. Les urologues vont aller chercher ce petit calcul. Des ondes de choc pour les fragmenter peuvent aussi être utiles", décrit Gérald Kierzek.

Il faut faire attention car "c'est quand même une urgence s'ils bloquent et qu'il n'y a pas d'urine pendant 24 heures ou chez la femme enceinte". Dans le cas des personnes qui n'ont qu'un seul rein ou s'il y a des signes infectieux, comme de la fièvre, là encore, cela devient une urgence médicale. "Quand il y a des signes de colique néphrétique avec de la fièvre", il faut donc consulter très rapidement.

Comment éviter les calculs rénaux ? Et pour éviter les calculs rénaux, il y a deux comportements à adopter. Le premier : boire. Lorsque les médecins recommandent de "boire 1,5 à 2 litres d'eau par jour, c'est aussi pour pouvoir bien drainer, bien hydrater" : "Surtout quand il fait chaud, surtout quand on fait du sport, parce que la déshydratation va favoriser ces calculs." Et ce, même la nuit. Si vous vous levez en pleine nuit, "c'est bien d'aller boire un petit verre d'eau". 

Mais il convient également de surveiller son alimentation. Si ce sont des calculs de calcium, "attention à ne pas prendre trop de calcium dans son alimentation", avertit le docteur. En adoptant ce type de comportement, vous éviterez ainsi au maximum les risques de calculs rénaux, qui peuvent être particulièrement douloureux.