Coffee-shops : Agnès Buzyn estime qu"'il ne faut pas vendre d'importe quoi"

  • A
  • A
Coffee-shops : Agnès Buzyn estime qu"'il ne faut pas vendre d'importe quoi"
Agnès Buzyn souhaite avant tout protéger la santé des Français quant à l'usage de cannabis sans THC (image d'archives). @ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Face à l'ouverture récente de coffee-shops vendant du cannabis sans THC, la ministre de la Santé a demandé des contrôles pour éviter "les dérives".

La ministre de la Santé Agnès Buzyn assure être à l'origine des contrôles de coffee-shops vendant du cannabis sans THC qui se sont multipliés ces derniers jours, dans une interview au Parisien publiée vendredi. "Il ne faut pas laisser vendre n’importe quoi à nos concitoyens, et surtout aux jeunes", déclare-t-elle dans les colonnes du quotidien.

Des contrôles pour éviter les dérives. Ces derniers mois, des coffee-shops ont ouvert partout en France, profitant d'un vide juridique pour vendre du cannabis sans THC, la substance active. Mais la ministre de la Santé compte encadrer cette vente car elle s'inquiète "de la vente de produits potentiellement dangereux pour la santé". C'est pourquoi elle a demandé des contrôles dans ces établissements. "Mon objectif est d'être sûre que l'on y vend que des produits légaux. Attention aux risques de dérives", a-t-elle déclaré au Parisien.

Agnès Buzyn rappelle également à cette occasion que l'usage du cannabis à des fins thérapeutique  sur lequel elle a commandé un rapport "n'est pas le même sujet".