Cœur artificiel Carmat : comment se porte le troisième patient ?

  • A
  • A
Cœur artificiel Carmat : comment se porte le troisième patient ?
Un coeur artificiel Carmat.@ AFP/FRANCK FIFE
Partagez sur :

Opéré il y a bientôt cinq mois, quasiment aucune information concernant son identité ou son état de santé n'a fuité.

INFO EUROPE 1

Le 8 avril dernier, pour la troisième fois au monde, un patient français a reçu un cœur artificiel total. Une information révélée dans la presse qui a ensuite été confirmée par la société Carmat. Malheureux hasard du calendrier, quelques jours après, on apprenait le décès du deuxième patient. Résultat, à ce jour, il ne reste plus qu'un seul patient porteur de ce cœur intelligent. Opéré il y a bientôt cinq mois, quasiment aucune information concernant son identité ou son état de santé n'a fuité.

>> Europe 1 vous livre en exclusivité quelques nouvelles de ce patient.

Bientôt de retour chez lui. Le patient, âgé de 73 ans, est sorti depuis plus d'un mois de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, où il a été implanté. Depuis, il est hospitalisé dans un centre de réadaptation cardiaque dans l'est de la France, sa région d'origine.

Selon nos informations, le troisième patient Carmat se porte bien, et son retour à domicile est imminent, début septembre si tout va bien. Avant cela, comme n'importe quel patient opéré du cœur, il fait du vélo, de la gymnastique, du tapis roulant et aussi des altères. Autant d’activités nécessaires pour se remuscler.

Les défauts du cœur Carmat corrigés. Le deuxième patient, lui, est mort à la suite d'un dysfonctionnement des moteurs du cœur, le même que porte le troisième homme qui a accepté de porter un cœur Carmat. Mais un connaisseur du dossier assure que tout a été fait pour corriger au maximum ce défaut. Une manipulation qui se fait à distance, via une mise à jour électronique, un peu comme on le ferait sur un téléphone portable, donc sans opération.

Bientôt un quatrième patient greffé. Enfin, l'étape suivante pour Carmat sera d’implanter un quatrième patient dans le cadre de cet essai clinique. Un essai clinique qui est pour le moment toujours suspendu à la suite du décès du deuxième patient. Carmat devrait rapidement déposer une demande de reprise à l'agence du médicament qui devra donner son vert. Et dans le milieu médical, il semble à peu près certain que la prochaine intervention devrait avoir lieu courant octobre.