Cœur artificiel : Carmat annonce un investissement de 50 millions d'euros

  • A
  • A
Cœur artificiel : Carmat annonce un investissement de 50 millions d'euros
@ FRANCK FIFE / AFP
24 partages

Avec cette nouvelle entrée d'argent, la société veut réaliser plus d'essais cliniques et préparer la mise sur le marché. 

L’aventure du cœur artificiel va pouvoir continuer. Tout cela grâce à une augmentation du capital de Carmat, son concepteur, de 50 millions d'euros. Un investissement plus que bienvenu pour la société, dont les caisses commençaient à se vider, notamment après la mort d'un quatrième patient en janvier.

Accélérer le processus. "Réaliser des essais cliniques sur de plus nombreux malades, fabriquer un plus grand nombre de prothèses et déposer le dossier très détaillé aux autorités européennes pour obtenir, si tout se passe bien, l'autorisation de mise sur le marché". Voilà les prochains objectifs de Carmat, détaillés par son co-fondateur, le docteur Philippe Pouletty. Car la société doit encore prouver que son produit fonctionne. Sur les quatre patients implantés, tous sont aujourd'hui décédés. Deux ont cependant vécu pendant plus de huit mois, ce qui confirme tout de même les premiers tests. Il s'agit maintenant d’accélérer le processus avec l'aide de ces nouveaux 50 millions d'euros.

Chez Carmat, on espère que cette nouvelle phase de développement prendra environ deux ans. Parmi les nouveaux actionnaires, on peut noter l'arrivée de l'Etat au travers de la Banque plubique d’investissement.