Cinq coups de soleil, c'est 80% de risques en plus d'avoir un mélanome

  • A
  • A
Cinq coups de soleil, c'est 80% de risques en plus d'avoir un mélanome
@ REUTERS
Partagez sur :

ALERTE AUX UV - L'abus de soleil, en deçà de l'âge de 20 ans, est une bombe à retardement, selon une étude récente.

Gare au soleil. A quelques jours de l'été, une étude menée conjointement par l'université américaine Brown et l'hôpital de Rhode Island vient rappeler les méfaits de l'abus de soleil, a fortiori durant l'enfance et l'adolescence.

Une bombe à retardement. Parmi les 109.000 infirmières de type caucasien suivies pendant 20 ans, celles qui ont déclaré avoir eu cinq gros coups de soleil (avec des brûlures ayant entraîné des cloques) entre l'âge de 15 et 20 ans avaient 80% de "chances" de développer un mélanome – la forme la plus agressive de cancer de la peau. Elles étaient aussi 68% plus enclines à déclarer des carcinomes basocellulaires, des lésions moins agressives que les mélanomes.