Ces maladies que vous devrez éviter au Brésil

  • A
  • A
Ces maladies que vous devrez éviter au Brésil
@ MAX PPP
Partagez sur :

SANTÉ - Le ministère des Affaires étrangères conseille aux touristes qui vont y affluer pour la Coupe du monde de se vacciner. Et pas qu'une fois.

L'info. Le Brésil évoque souvent la plage, le football, les piranhas et le métissage. Mais les touristes qui vont y affluer à l'occasion de la Coupe du monde 2014, puis des JO 2016, vont aussi découvrir une autre spécialité des pays situés en zone tropicale : les infections et autres maladies. Le ministère des Affaires étrangères le rappelle sur son site internet et invite les voyageurs à se vacciner. Sauf que les piqûres s’annoncent nombreuses.

20.11.Bandeau.Bresil.football2.Reuters.460.120

© REUTERS


Il faut dire que les voyageurs risquent de croiser de très nombreuses maladies :
- le paludisme.  Aussi appelée malaria, cette maladie parasitaire est transmise par les moustiques.

- la dengue. Elle aussi est transmise par les moustiques et se traduit un syndrome grippal, voire des complications hémorragiques. Il est alors exclu d'utiliser de l'aspirine pour ne pas risquer des complications. Il n'existe aucun vaccin contre la dengue.

- la fièvre jaune. Cette maladie virale se transmet aussi par les moustiques et provoque de fortes fièvres, sans oublier des vomissements noirs, d''où son surnom de "vomito negro". Il existe un vaccin efficace contre cette maladie.

- la fièvre typhoïde. Surtout présente dans la moitié ouest de l'Amérique du Sud, cette maladie infectieuse se transmet par la nourriture, en l'occurence par les viandes pas assez cuites, tout comme les boissons et les aliments manipulés par des personnes infectés sans précaution d'hygiène. L'attraper peut se traduire par de fortes fièvres, des maux de tête, des diarrhées et maux de ventre, voire même des saignements du nez. Il existe un vaccin.

- les hépatites virales A et B. On rencontre ces maladies infectieuses sur la majeure partie du globe, avec une transmission le plus souvent par l'alimentation ou de l'eau contaminée. Se vacciner est conseillé, y compris pour ceux qui ne restent sur le territoire français.

- l'hantavirus. Cette famille de virus ne cible pas spécifiquement l'homme mais les mammifères. Sauf qu'une transmission peut avoir lieu lors de contacts avec des animaux. "Il semble que les personnes contaminées aient contracté l’infection à l’occasion de déplacements dans les campagnes entourant la capitale Brasilia. Il n’existe actuellement pas de vaccin", précise le ministère des Affaires étrangères.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

CONSO - Mondial 2014 : au fait, ça coûte combien de partir au Brésil ?

L'OMBRE D'UN DOUTE - Le Mondial du Brésil sera-t-il prêt ?

SONDAGE - Coupe du Monde : peu de Français y croient