Cas des botulisme : des préparations artisanales en cause

  • A
  • A
Cas des botulisme : des préparations artisanales en cause
@ MaxPPP
Partagez sur :

24 foyers de botulisme ont été répertoriés entre 2010 et 2012, impliquant 51 personnes, dont une est décédée.

Des préparations alimentaires familiales ou artisanales ont été à l'origine de la grande majorité des cas de botulisme - une maladie neurologique rare mais potentiellement mortelle - observés en France ces dernières années, selon une étude publiée mardi. Selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, une publication de l'Institut national de veille sanitaire (InVS), 24 foyers de botulisme ont été répertoriés entre 2010 et 2012, impliquant 51 personnes, dont une est décédée.

Le botulisme est une maladie à déclaration obligatoire, provoquée par des neurotoxines botuliques réparties en 8 types (A à H) qui s'attaquent au système nerveux et entraînent des problèmes oculaires (vision double), un défaut de déglutition et dans les formes avancées, une paralysie des muscles, notamment respiratoires, qui peut conduire au décès. Sur les 48 cas de botulisme alimentaires observés entre 2010 et 2012, 21 étaient des formes graves de type A, qui ont nécessité une hospitalisation et une réanimation avec ventilation assistée pour 77% d'entre eux, précise le BEH.

La principale cause de botulisme est d'origine alimentaire. Le foyer le plus sévère est survenu en Corse en 2010, suite à l'ingestion d'une conserve contaminée de haricots verts préparée par la famille. Quatre personnes avaient dû être placées sous ventilation assistée pendant plus d'un mois, tandis qu'une cinquième est morte.

Deux autres foyers importants de botulisme de type A se sont manifestés en septembre 2011 dans le Vaucluse et la Somme, regroupant 10 patients au total, dont 8 ont développé une forme très sévère de la maladie. Les 10 patients avaient tous  mangé une tapenade artisanale fabriquée par une entreprise du Vaucluse, dont le système de stérilisation, jamais contrôlé, était défaillant.