Cancer de la peau : dépistage gratuit du 14 au 18 mai

  • A
  • A
Cancer de la peau : dépistage gratuit du 14 au 18 mai
Les dermatologues espèrent favoriser l'accès du diagnostic à des populations à risques.@ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Une semaine de dépistage gratuit des cancers de la peau est organisée du 14 au 18 mai par 300 dermatologues partout en France, à condition de s'inscrire via un site en ligne.

Trois cent dermatologues proposent un dépistage gratuit dans leur cabinet du 14 au 18 mai, à condition de prendre rendez-vous à partir de jeudi via le site dermatos.fr, selon le syndicat national des dermatologues. Pour cette 20e édition, une expérimentation de télé-dépistage sera réalisée durant la semaine pour favoriser l'accès au diagnostic précoce des cancers de la peau dans des zones comptant peu de dermatologues, pour des populations à risques (agriculteurs, travailleurs du BTP, résidents d'Ehpad) souligne le Syndicat National des Dermatologues Vénéréologues (SNDV).

Aucun traitement ou ordonnance. Une vingtaine de médecins volontaires participent à ce télé-dépistage afin de procéder au repérage des lésions suspectes et les transmettre pour avis à des dermatologues, via une "appli" développée par le syndicat. La prise de rendez-vous gratuit via la plate-forme est anonyme : elle permet d'obtenir un numéro que l'on remet à l'un des 300 dermatologues participants le jour dit, explique une porte-parole du syndicat. Ces spécialistes feront "un examen de dépistage gratuit à la recherche des cancers de la peau et non à une consultation gratuite de dermatologie. Il n'y aura aucun acte, traitement ou ordonnance" précise le syndicat.



Triplement des cancers en 30 ans. Ce dernier rappelle l'importance d'un suivi dermatologique régulier  pour les personnes à risques (présentant de nombreux grains de beauté, une peau très claire, des antécédents familiaux, ayant eu de nombreux coups de soleil pendant l'enfance, ou une addiction aux UV artificiels...). Le nombre de nouveaux cas de cancers de la peau a plus que triplé entre 1980 et 2012. Les carcinomes cutanés représentent 90% des cancers cutanés diagnostiqués en France. Les mélanomes cutanés représentent 10 % des cancers de la peau. "Le mélanome cutané est de bon pronostic s'il est détecté assez tôt, d'où l'importance du diagnostic précoce", souligne l'Institut national du cancer, en rappelant que le traitement consiste à opérer pour l'enlever. En revanche, un diagnostic tardif réduit considérablement les chances de guérison car ce cancer est à fort potentiel métastatique, ajoute-t-il.