Botox : des rides... au cerveau ?

  • A
  • A
Botox : des rides... au cerveau ?
@ AFP
Partagez sur :

Destinée à atténuer les rides, les molécules de la neurotoxine migreraient aussi dans le cerveau et la moelle épinière.

Mauvaises nouvelles les stars hollywoodiennes ? Utilisé pour atténuer les rides du visage, le botox migrerait ensuite dans le système nerveux central, alerte une étude australienne publiée sans leur étude publiée dans le Journal of Neuroscience.

Les molécules circulent via les nerfs. Utilisé par les chirurgiens esthétiques pour atténuer les rides de leurs patients, le botox est une neurotoxine puissante. Pour la première fois, des chercheurs de l'université du Queensland en Australie ont pu, grâce à une technique de microscopie de pointe, visualiser des molécules de la toxine se déplaçant à grande vitesse à travers des nerfs. En atteignant le système nerveux central, des molécules de botox pourraient donc se retrouver dans le cerveau ou encore la moelle épinière.

Toxique ? Pas forcément. La découverte étonnante des chercheurs australiens a aussi de quoi inquiéter celles et ceux qui ont recours aux injections de botox. Pourtant, sans prouver l'innocuité du botox, l'un des auteurs de l'étude cité par Sciences et Avenir se montre plutôt rassurant. Il fait valoir qu'à ce jour, "aucun effet indésirable du Botox sur le système nerveux central n'a été rapporté. Ce qui suggère que ce produit est sûr", selon lui.

Un produit courant et autorisé. Le botox est un produit constitué de toxine botulique, une protéine qui possède des propriétés neurotoxiques. Autorisé en France depuis 2003, les médecins et les chirurgiens en proposent sous forme d'injections renouvelables tous les 6 mois. Il atténue les rides en provoquant une paralysie ciblée des muscles. 



Le botox, comment ça marche ?par Europe1fr