Bioéthique : "la loi est rétrograde" (E1)

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Professeur François Olivennes, gynécologue-obstétricien et spécialiste des troubles de la fertilité, a estimé mardi matin sur Europe 1 que la loi sur la bioéthique, qui doit être étudiée par les députés à partir de mardi, est "déjà rétrograde". Selon lui, la France est à "la traîne" dans ce domaine par rapport aux autre pays européens.

Cette déclaration intervient alors que les députés se penchent à partir de mardi sur le projet de loi de révision des lois de bioéthique, un texte amputé de sa mesure-phare, la levée partielle de l'anonymat pour les dons de gamètes, et qui maintient le statu quo concernant la recherche sur l'embryon.