Beaucoup de crèches étaient fermées

  • A
  • A
Beaucoup de crèches étaient fermées
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le mouvement de grève a bien été suivi jeudi par les professionnels de la petite enfance.

Beaucoup de parents ont trouvé portes closes dans les crèches jeudi en raison d'un appel à la grève des personnels bien suivie. Ces derniers protestaient contre un assouplissement des règles d'accueil prévu par le gouvernement.

"La mobilisation est historique", s'est réjoui Pierre Suesser, du syndicat des médecins des services de Protection maternelle et infantile… Les organisateurs de la journée ont évoqué "50 à 60%" de grévistes au niveau national. A Bordeaux, Marseille ou Strasbourg la plupart des crèches municipales sont restées fermées. A Lille, cinq crèches sur onze étaient fermées, les autres fonctionnant au ralenti. Près de 71% de grévistes ont été comptabilisés à Grenoble par le Centre communal d'action sociale et 44% par la mairie de Bordeaux. A Paris, sur 439 établissements municipaux, 139 étaient fermés et 97 partiellement ouverts, selon la mairie, qui avançait également 16% de grévistes.

Une trentaine de rassemblements étaient organisés en France. Plus de 10.000 personnes selon les organisateurs, 4.500 selon la police, ont défilé dans la capitale. Brandissant poupons et couches-culottes, les manifestants --surtout des femmes-- ont scandé "les bébés ne sont pas des sardines, pas de bébé à la consigne!".

Le collectif organisateur de ce mouvement est en guerre contre un décret qui permettra aux crèches d'accueillir ponctuellement plus d'enfants et de recourir à davantage de personnel "peu qualifié" (CAP Petite enfance). Il demande le retrait du décret. Faute de quoi "nous appellerons à une nouvelle journée de grève début avril", a indiqué Pierre Suesser.

La secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano, a rejeté en bloc les accusations du collectif, estimant qu'il y avait eu "de la désinformation, de la manipulation". "Nous permettons un taux d'occupation en ‘surnombre’ à titre exceptionnel pour rendre service aux familles" en cas de besoin ponctuel, d'une heure ou deux, a-t-elle dit.