Axel Kahn se confie sur son père : "Ce livre n'aurait pas pu advenir auparavant"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le généticien publie un nouvel ouvrage dans lequel il redonne la parole à son père, mort en 1970.

En génétique, on s'intéresse à des milliers d'hommes et de femmes à travers l'étude de leurs gènes. Axel Kahn, scientifique et médecin généticien, habitué à ce monde, a pourtant décidé de s'intéresser à un être en particulier dans son dernier ouvrage, Jean, un homme hors du temps : son père.  

"Ce livre n'aurait pas pu advenir auparavant". Jean Kahn est mort le 17 avril 1970, après avoir volontairement sauté d'un train. Il avait 54 ans, était enseignant et philosophe. La lettre qu'il adressa à son fils Axel à l'époque se terminait ainsi : "sois raisonnable et humain". Des années plus tard, Axel Kahn lui répond enfin à travers ce livre, qui sort mercredi. "Cela fait 47 ans, mais ce livre n'aurait pas pu advenir auparavant", affirme le chercheur dans Bonjour la France. Il avait déjà évoqué le suicide de son père au début des années 2000, "mais pas de cette manière-là."

"J'ai essayé de me revêtir de sa peau". C'est un travail très singulier auquel s'est attelé Axel Kahn dans son ouvrage. "En réalité, en écrivant ce livre, je suis le père de mon père : il y a la volonté de lui rendre sa voix, la vie", confie-t-il. "Ce livre est une paternité singulière, celle d'un père que l'on a vu brisé et auquel on veut rendre l'unicité d'un être". Pour cela, Axel Kahn a "habité Jean", selon ses propres termes. "J'ai essayé de me revêtir de sa peau", conclut le médecin généticien.