Allergies : alerte aux pollens de bouleau

  • A
  • A
Allergies : alerte aux pollens de bouleau
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

En France, environ 30% de la population adulte et jusqu'à 20% des enfants seraient aujourd'hui allergiques à des pollens, selon l'Anses.

Très redoutés par les allergiques, les pollens de bouleau arrivent sur le nord de la France et le risque d'allergie sera élevé dès le week-end prochain, avertit jeudi le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

Une période difficile pour les allergiques. "Le risque va devenir élevé, voir très élevé dès le week-end et plus particulièrement dimanche, en raison du beau temps prévu" indique Charlotte Sindt, la directrice du RNSA. Dans le sud de la France, la saison des pollens est en revanche déjà bien entamée : les pollens de platane, de frêne et de chêne sont en train de prendre le relais des pollens de cyprès, arrivés sur le pourtour du monde méditerranéen dès le mois de février. Avec l'arrivée des pollens de bouleau, "les allergiques vont devoir se préparer pour une période difficile" souligne le RNSA dans son dernier bulletin.

Hiver doux = dispersion des pollens plus tôt. Ils n'auront pas beaucoup de répit puisque les pollens de graminées, également très redoutés par les allergiques et qui n'arrivent généralement que vers la fin du mois d'avril ou le début mai, commencent déjà à être présents. "L'hiver doux que nous avons connu cette année a fait que les herbes sauvages se sont développées plus tôt" explique Charlotte Sindt. Les différents pollens présents dans l'air peuvent provoquer des réactions allergiques, comme des rhinites ou des conjonctivites, qui varient en fonction du type et de la concentration de pollen.

30% des Français sont allergiques aux pollens.En France, environ 30% de la population adulte et jusqu'à 20% des enfants seraient aujourd'hui allergiques à des pollens, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Le RNSA est une association qui dispose d'un réseau national de capteurs pour recueillir les pollens et moisissures flottants dans l'air afin d'en mesurer la concentration. Elle diffuse chaque semaine un bulletin et une carte "de vigilance des pollens".