Alimentation : gare aux excès de sel

  • A
  • A
Alimentation : gare aux excès de sel
Noël Mamère, alors candidat à la présidentielle des Verts, mange du saucisson au Salon de l'Agriculture, en 2002. @ PIERRE VERDY / AFP
Partagez sur :

Consommer plus de 6 grammes de sel par jour entraîne une hausse conséquente des risques d'accident cardio-vasculaire.

Apéritifs en terrasse, charcuterie devant le Tour de France, pizza devant l'Euro et barbecues pour profiter du beau temps : l'été est une période propice à la surconsommation de sel. Alors que les médecins recommandent de ne pas en consommer plus de 6 grammes par jour, les adultes dépassent souvent les 10 grammes. Car en réalité, il en faut peu pour exploser les compteurs : trois rondelles de saucisson, une poignée de chips et une part de pizza suffisent à atteindre le plafond, souvent en un seul repas.

Faire la cuisine soi-même. Or, sur le long terme, ces excès ont des conséquences sérieuses : cela élève la pression artérielle, rend les artères plus rigides, ce qui augmente les risques d'infarctus et d'AVC. Heureusement, réduire sa consommation est simple grâce à quelques astuces. "Il faut cuisiner soi-même car les plats tout prêts sont trop chargés en sel", explique le docteur Claire Mounier-Vehier, présidente de la Fédération française de cardiologie. "Quand on cuisine, il faut oublier la salière et utiliser plutôt du poivre, des épices, de l'ail, des oignons, des herbes fraîches. Cela va donner du goût, rehausser la saveur des aliments."

Eviter 35.000 décès par an. Les médecins estiment qu'en France, diminuer la consommation à 6 grammes par jour permettrait d'éviter environ 35.000 décès par AVC ou maladie cardio-vasculaire chaque année. "On pourrait effectivement sauver des vies en réapprenant à manger sainement", résume le docteur Mounier-Vehier.