Alerte à la dengue à La Réunion : vigilance accrue en métropole

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'île de la Réunion est confrontée à une épidémie de dengue inédite par son intensité. L'OMS craint que le phénomène se propage notamment à la France métropolitaine.

Maux de tête, nausées, douleurs musculaires… L'île de la Réunion est sous la menace d'une épidémie de dengue sans précédent. Une alerte vient d'être lancée par l'Organisation mondiale de la Santé. En seulement une semaine, du 23 au 29 avril, près de 300 nouveaux cas ont été confirmés, ce qui porte le nombre de malades à 2.119 depuis le début de l'année 2018. Chaque semaine, la dengue cause environ 30 passages aux urgences. Depuis le mois de janvier, elle a même nécessité l'hospitalisation de cinquante personnes, contre douze seulement pour l'ensemble de l'année 2017.

Eviter la propagation de la maladie. La Réunion étant une île très touristique, cette maladie tropicale pourrait se propager à d'autres pays, et notamment en France métropolitaine où le moustique tigre, vecteur de la maladie, est présent. Certaines précautions sont à prendre, essentiellement par les personnes, de retour de la Réunion, qui vivent dans l'un des 62 départements où le moustique tigre est présent. "Idéalement, il faudrait que ces personnes se protègent par des vêtements imprégnés de répulsif, afin d'éviter que des moustiques français ne les piquent, et transmettent ultérieurement la maladie à des personnes qui n'ont pas voyagé", explique le professeur Eric Caumes, infectiologue à la Pitié-Salpêtrière à Paris, au micro d'Europe 1.


Accroître sa vigilance. Par ailleurs, ces personnes doivent absolument être attentives aux symptômes de la dengue, et ce dans les 10 jours qui suivent leur retour. En clair, si une fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires ou une éruption cutanée apparaissent, il est impératif de consulter un médecin.