A l'approche de l'été, attention à vos pieds !

  • A
  • A
A l'approche de l'été, attention à vos pieds !
Un homme plonge dans une piscine. @ RALF HIRSCHBERGER / DPA / AFP
Partagez sur :

A l'occasion de la quinzième édition de la Journée nationale du pied, les spécialistes rappellent les fondamentaux d'une bonne hygiène podale. 

Plus de six Français sur dix souffrent des pieds, d'après la dernière enquête réalisée par l'Union française pour la santé du pied (UFSP). Et pour cause : ces derniers endurent entre 5.000 et 10.000 pas par jour. 

Trop souvent négligés, les pieds peuvent pourtant être victimes de multiples pathologies : mycoses, cors, déformations, douleurs articulaires, tendinites... Autant de maux mis en avant par les professionnels de la santé à l'occasion de la Journée nationale du pied, dont la quinzième édition se déroule aujourd'hui dans toute la France.

Avec l'été et le retour partiel du beau temps dans l'Hexagone, les risques de sudation et de mauvaise hygiène plantaire s'accroissent.

Mais, quels conseils retenir afin de garder des pieds propres et en bonne santé tout au long de la saison estivale ? Europe1.fr a posé la question à Jean-Marc Del Duca, pédicure-podologue spécialisé dans le diagnostic et le traitement des différentes maladies du pied.

Choisir les bonnes chaussures. Existe-t-il des chaussures miracles afin d'éviter la sudation et les petites pathologies du pied ? "Pas vraiment" répond Jean-Marc Del Duca. 

Le podologue poursuit : "Ce qui est par contre certain, c'est que de bonnes chaussures doivent être un peu aérées. Quoiqu'il en soit, les meilleures chaussures restent celles dans lesquelles on se sent bien. Personnellement, je recommande les mocassins, les espadrilles ou encore les spartiates, qui permettent de tenir le pied tout en le laissant respirer. Par ailleurs, il faut se rappeler que les chaussettes permettent d'atténuer la sudation. Le pire, ce serait de mettre des tennis en toile sans chaussette. "

Faire prendre l'air à ses pieds. Pour Jean-Marc Del Duca, les grandes vacances doivent aussi être des "vacances pour les pieds". Il détaille : "je conseille souvent à mes patients de laisser leurs pieds prendre le soleil. Le but, c'est que le pied respire, car lorsque ce dernier est enfermé dans une chaussure trop à l'étroit, l'environnement va devenir humide. "

Le problème engendré par cette humidité ? "C’est simple" répond le spécialiste. "Avec l'humidité, les pores de la peau s'ouvrent. C’est alors la porte ouverte à toutes les bactéries, qui causent ensuite le développement de mycoses et verrues."

La grosse bêtise serait de remettre instantanément dans ses chaussettes ses pieds encore mouillés. 

De la même manière, Jean-Marc Del Duca conseille de bien se sécher les pieds lorsque l'on sort de sa douche ou après une baignade. "La grosse bêtise serait de remettre instantanément dans ses chaussettes ses pieds encore mouillés" confie-t-il. "Les zones entre les doigts de pied seraient alors très humides et peu aérées. Cela augmenterait considérablement le risque d’affections de la peau. "

Utiliser les bons produits. Selon le podologue, il n’est pas nécessaire d’avoir une routine spécifique et quotidienne afin d’assurer à ses pieds la meilleure hygiène possible. "L'important, c’est surtout d'hydrater correctement ses pieds" explique-t-il.

Pour Jean-Marc Del Duca, une hydratation basique suffit. La peau des pieds est, comme il le souligne, "la même que celle des mains". Ainsi, une bonne crème hydratante des mains fera très bien l’affaire pour les pieds.

"Ce qu'il faut garder en tête, c’est que l'hydratation doit être mesurée. En effet, si elle est insuffisante, le pied pourra vite s'assécher. Cependant, si on hydrate trop, on prend le risque de provoquer humidité et sudation", rappelle le spécialiste.  

Le podologue confie aussi que verser du talc ou une cuillère d’acide borique à même la chaussette peut permettre de réduire la sudation. "Ces produits ne sont pas chers et empêchent la transpiration dans une certaine mesure. " Aussi appelé borax, l'acide borique se présente sous la forme d'une poudre blanche. Vendu en pharmacie pour quelques euros, l'acide borique est connu pour ses propriétés antiseptiques et antibactériennes.

Rester vigilant. Le podologue insiste : "Dès que l’on note une petite différence à la surface d’un ongle ou d’un bout de peau, il faut absolument aller consulter. "

Il conclut : "Ce qui est embêtant avec les mycoses et les verrues, c’est qu’elles vont se développer et se diffuser si elles ne sont pas prises en charge rapidement. Or, plus ces petites pathologies sont soignées tard, plus elles tardent à disparaître. "