830.000 Français portent un masque pour leur apnée du sommeil

  • A
  • A
830.000 Français portent un masque pour leur apnée du sommeil
@ AFP
Partagez sur :

C'est 15% de plus que l'année précédente car cette maladie est de mieux en mieux détectée et prise en charge.

En 2014, les Français ont été plus nombreux à dormir avec une masque respiratoire : 825.047, soit 15% de plus qu'en 2013. En 2012, ils n'étaient que 550.000 et encore deux fois moins en 2006, selon un rapport de l'Assurance-maladie que Le Figaro a pu consulter. Cette maladie, qui provoque des pauses respiratoires prolongées et touche 5% de la population, est mieux détectée que par le passé. 

Deux traitements. Une fois que la maladie est détectée chez le patient, deux traitements sont possibles. 85% des malades acceptent de porter un masque de ventilation pendant leur sommeil. Les autres, si l'apnée n'est chez eux pas trop sévère, mettent une orthèse, dite "d'avancée mandibulaire", qui dégage le pharynx. 

Un milliard d'euros de dépenses en 2016. Problème, l'Assurance maladie prévoit qu'en 2016, un million de personnes seront soignées pour l'apnée du sommeil, ce qui représenterait un coût de plus d'un milliard d'euros. Pour limiter les dépenses, elle envisage de transférer 20% des traitements par masque de ventilation vers un traitement avec orthèse. Mais, en pratique, selon les médecins, c'est le masque qui est le plus efficace pour soigner l'apnée, d'autant plus qu'il limite le risque d'accident cardio-vasculaire. 

Fatigue chronique. L'apnée du sommeil, qui touche surtout les ronfleurs, a des conséquences sur le sommeil et donc la qualité de vie du malade : fatigue, somnolence, troubles de la concentration et de la vigilance.