Et si 151 médicaments suffisaient à soigner les Français ?

  • A
  • A
Et si 151 médicaments suffisaient à soigner les Français ?
@ Max PPP
Partagez sur :

SANTÉ - Des médecins ont dressé une liste de 151 médicaments essentiels pour soigner les pathologies courantes. Loin des 5.000 médicaments en circulation aujourd'hui en France.

Sur les 5.000 médicaments utilisés en France disponibles sous 15.000 formes différentes, 150 suffiraient-ils ? Cette question polémique pourrait devenir réalité un jour en France. Un amendement du projet de loi Santé prévoit en effet de confier la Haute Autorité de santé (HAS) la mission d'"élaborer" et de "valider une liste de médicaments à utiliser préférentiellement par les professionnels de santé". Compliqué à mettre en place ? Non, répond un groupe de médecins qui travaille depuis 2011 à la mise en place d'une telle liste. Sciences et Vie a pu en exclusivité accéder à ses travaux. Surprise, les stars des ordonnances n'y figurent pas forcément. 

151 médicaments essentiels. Les dix médecins hospitaliers et les onze généralistes, qui constituent ce groupe de recherche, ont tout d'abord établie chacun une liste de 100 médicaments leur "paraissant essentiels pour traiter les pathologies observées chez l'adulte en France, en excluant les vaccins et les traitements spécifiques éventuels des maladies rares". 

Pour chaque maladie, ces professionnels se sont basés sur la littérature scientifique mais aussi sur leur propre expérience. En 2014, ils sont parvenus à s'entendre sur une liste de… 151 médicaments, actuellement débattue par la Société nationale française de médecine interne et le Collège national des généralistes enseignants. 

Les stars des armoires à pharmacie mises au rencart. Surprise, dans cette fameuse liste de 151 médicaments n'apparaissent pas des traitements largement prescrits en France. Dans le collimateur des médecins, le Crestor contre le cholestérol, le Pradaxa contre les infarctus, l'Olmetec contre l'hypertension. 

Contre le diabète, les traitements sortis après 2000 sont aussi mis au rencart, le groupe de recherche leur préfère le metformime, mis sur le marché en 1959. Dans la catégorie des antidépresseurs, si le Prozac est retenu, ce n'est pas le cas du Seroplex ou du Seropram, qui entraînent des risques cardiaques. Et contre l'arthrose ? Du bon vieux paracétamol ou de l'ibuprofène conseille le groupe de chercheurs. Les médicaments les plus populaires contre ce mal des articulations sont en effet absents de la liste à cause de leurs effets secondaires délétères et de leur manque d'efficacité prouvée. 

La Suède l'a testé et… En 2000, la Suède a testé dans la région de sa capitale, Stockholm, une liste de médicaments essentiels similaire. Quinze ans après, "nous constatons que pour soigner la plupart de nos patients, 200 médicaments suffisent", explique à Science et Vie le Pr Lars L. Gustaffson à l'origine du projet. Selon des chiffres de 2012, 90% des ordonnances sont composées de médicaments qui figurent sur la liste, preuve que même si elle n'est pas obligatoire, les médecins jouent largement le jeu. Seule résistance ? Les industriels qui font pression pour faire rentrer leurs nouveaux produits dans la liste. 

>> LIRE AUSSI - Médicaments pour enfants : mieux vaut éviter les cuillères 

>> LIRE AUSSI - Le sport, c'est aussi un médicament

>> LIRE AUSSI - Un anti-nausée serait responsable de plus de 200 morts