Ruquier sur Zemmour : "un peu facile et un peu tard"

  • A
  • A
Ruquier sur Zemmour : "un peu facile et un peu tard"
@ GUYON Nathalie / FTV
Partagez sur :

ANALYSE - Samedi, Laurent Ruquier a regretté la tribune médiatique offerte cinq ans durant à Eric Zemmour. Les experts médias d'Europe 1 ne semblent pas convaincus par ce mea culpa. 

Voilà bientôt quatre ans qu'Eric Zemmour a quitté les plateaux de Laurent Ruquier, après cinq ans de présence hebdomadaire sur France 2. Cinq années émaillées de diatribes réactionnaires et d'avis politiques bien tranchés que l'animateur regrette, à l'heure où le Front National pourrait être le grand gagnant des départementales.

Samedi dernier, Laurent Ruquier a battu sa coulpe, s'auto-flagellant pour l'exposition accordée à Zemmour et ses idées pendant 150 numéros d'On n'est pas couché. "Je le regrette, car je suis en train de me rendre compte que j'ai participé à la banalisation de ces idées là", a confessé Ruquier. 

"Il en a usé et abusé pendant des années" "Ces regrets arrivent un peu tard, c'est un peu facile, des années après", a estimé Gaëlle Placek, rédactrice en chef adjointe de VSD, chef des informations de Télé Loisirs pendant les années Zemmour. "Un peu facile de tacler son ancien chroniqueur dont il a usé et abusé sans vergogne pendant des années", a souligné la journaliste. 

Sur le fond, Gaëlle Placek n'approuve pas forcément Laurent Ruquier sur ses regrets d'avoir tendu le micro à l'auteur du Suicide français. "À l'époque, Zemmour était plus modéré dans son discours", a t-elle rappelé. 

Emilie Lopez, journaliste à Télé Star, a rappelé les propos tenus par Laurent Ruquier en novembre dernier sur le plateau de C à vous. L'animateur évoquait Zemmour comme un de ses "meilleurs souvenirs de travail". "On ne comprend pas trop pourquoi il change son fusil d'épaule", s'est demandé Emilie Lopez, regrettant comme Gaëlle Placek qu'on place une nouvelle fois le polémiste et ses idées au centre du jeu. 



Thomas Joubert (Europe 1) a abondé dans le sens des deux autres "téléflingueuses" invitées lundi : "Cinq ans, ça fait long pour s'en rendre compte…" Celui que vous retrouvez tous les jours pour le journal des médias a souligné qu'Eric Zemmour n'était pas membre du FN, tout en se demandant si stigmatiser le polémiste aidait vraiment à lutter contre les idées du parti promis à un gros score dimanche aux départementales