On parlera d’eux en 2011

  • A
  • A
On parlera d’eux en 2011
@ REUTERS MONTAGE
Partagez sur :

De DSK aux Rolling Stones, en passant par Assange et Rochefort, tour d’horizon des noms déjà inscrits à l’agenda 2011.

Année préélectorale oblige, en 2011, les partis politiques devront se mettre en ordre de bataille. Le parti socialiste prévoit déjà d’organiser des primaires inédites, auxquelles des non-militants pourront participer. Le dépôt des candidatures doit se faire en juin prochain, et le vote à l’automne. Qui s’y présentera ? La donne est, pour l’heure, dans les mains du patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn. De sa volonté d’en découdre ou non, lors de ces primaires, dépendent les candidatures de Martine Aubry, de Ségolène Royal, de Pierre Moscovici, et de Benoît Hamon. Autant dire que chacun de ses mots, chacune de ses interviews seront scrutés à la loupe en 2011.

Sarkozy se décidera fin 2011

A droite, Nicolas Sarkozy a également annoncé qu’il se prononcerait, fin 2011, sur son envie de raccrocher ou de briguer un nouveau mandat. S’il rempile, le président aura fort à faire pour réunir sa majorité. Au centre, les ambitions d’Hervé Morin, Dominique de Villepin et Jean-Louis Borloo se font de plus en plus nettes et l’envie des centristes de soutenir leur propre candidat lors du premier tour de la présidentielle, n’est plus un secret.

L’année 2011 sera également stratégique pour le Front National, qui changera de patron en janvier, après près de trente ans passés sous la coupe de Jean-Marie Le Pen. Pour l’heure, sa fille, Marine Le Pen est favorite pour le remplacer. Sa tâche, si elle lui succède ? Réorganiser un parti vieillissant.

L'affaire Bettencourt encore et toujours

Côté justice, l’année 2011 ressemblera fort à 2010. Au menu ? L’unique procès Jacques Chirac pour les emplois fictifs de la mairie de Paris est prévu pour mars. Deux mois plus tard, Dominique de Villepin, lui, planchera de nouveau sur sa défense dans l’affaire Clearstream. Gros dossier de l’année également : les différents volets de l’affaire Woerth-Bettencourt, jugés à Bordeaux. Cette affaire qui touche l’héritière de l’empire L’Oréal a, d’ores et déjà, inspiré les cinéastes : Edouard Baer a confirmé qu’il tournerait en mars le film Frais des riches, avec dans le rôle de Liliane BettencourtJean Rochefort.

Au niveau international, une affaire devrait également faire beaucoup de bruit : celle concernant le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange. Accusé de viol par deux femmes en Suède, il a fait l’objet, en 2010, d’un mandat d’arrêt international avant d’être placé en détention par la police londonienne.

Harrison Ford fait son come back

Côté culture, 2011 sonnera le chant du signe pourHarry Potter et son héros Daniel Radcliffe. La saga touchera à sa fin en juillet avec Les reliques de la mort, (partie 2). Les fans pourront se consoler avec un come back de taille : celui de Harrison Ford qui jouera, une nouvelle fois, les aventuriers, en août, aux côtés de Daniel Craig dans Cowboys et envahisseurs, un film qui mêle aventures et science-fiction. Bien avant, en janvier, Philippe Katerine jouera un premier rôle dans Je suis un no man's land.

La presse devrait également se délecter de deux mariages princiers exceptionnels, en 2011. Le prince Albert de Monaco épousera Charlene Wittstock, les 2 et 3 juillet prochain et au Royaume-Uni, le prince William, 28 ans, épousera au printemps ou en été sa petite amie, Kate Middleton

Tournée d'adieu des Stones

Enfin, il ne faudra pas manquer les pièces des dynasties Ming et Quing, qui feront le trajet, en septembre 2011, de la Chine jusqu’au Louvre, à Paris. Côté musique ? S’il y a une tournée à ne pas manquer : c’est celle-ci. Après un demi-siècle consacré au rock, les Rolling Stones tirent leur révérence. Mick Jagger, Keith Richards, Ronnie Wood et Charlie Watts auraient même demandé au promoteur de leur tournée de réserver les plus grands stades du monde pour 2011. Espérons qu’ils optent pour le Stade de France...