Ce qui change au 1er janvier 2011

  • A
  • A
Ce qui change au 1er janvier 2011
@ MAXPPP
Partagez sur :

En 2011, il va falloir se serrer la ceinture. Europe1.fr vous présente le menu.

Les nouvelles mesures

Immobilier - Le prêt à taux zéro universel sera désormais octroyé sans condition de ressources mais seuls les primo-accédants pourront y prétendre. Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunts immobiliers est supprimé à partir du 1er janvier. Quant au crédit d’impôt sur les panneaux solaires, il est réduit de moitié.

Mariage - C’est la fin des déclarations de revenus multiples l’année du mariage, du pacs ou du divorce. Les jeunes mariés et pacsés devront désormais choisir entre deux déclarations séparées ou une seule, commune. Les personnes récemment divorcées rédigeront, elles, deux déclarations de revenus séparées, comme si elles avaient vécu seules dès le 1er janvier de l'année de leur divorce.

Emploi à domicile - L’abattement de 15% sur les cotisations patronales qui était proposé aux ménages déclarant leur employé à domicile au salaire réel est supprimé.

Automobile - Prime à la casse et bonus écologique évoluent. L’actuel bonus de 2.000 euros dont bénéficie le GPL sera supprimé et les voitures fonctionnant au GPL (et GNV) seront soumises au barème général. Le système des bonus écologiques, qui accompagne l'achat d'une voiture neuve peu émettrice de CO2, sera également modifié au 1er janvier. Les seuils d'émission de CO2 seront abaissés et le montant des principaux bonus sera réduit. Concrètement, à partir du 1er janvier 2011, le bonus de 500 euros passe à 400 euros, et celui de 1.000 euros est réduit à 800 . La prime à la casse disparaît également en 2011.

Scooter - Les conducteurs voulant conduire un deux-roues de 50 à 125 cm3 devront suivre une formation obligatoire de sept heures avant de pouvoir en prendre le guidon. Plus aucun deux-roues à moteur ne devra circuler sans plaque d'immatriculation, même les deux-roues anciens.

Stationnement - Les amendes de première catégorie (11euros) seront relevées dans une fourchette comprise entre 15 et 20 euros.

Retraites-chapeau - Elles seront taxées à 7% par mois entre 500 et 1.000 euros, à 14% au-delà de 1.000 euros.

Banques - Les banques doivent présenter les prix de dix services standards, ce qui doit permettre aux clients de pouvoir enfin comparer les offres.

Contribution solidarité vieillesse - Les contribuables se situant dans la tranche la plus élevée du barème de l’impôt sur le revenu - déclarant plus de 69.783 euros annuels - seront plus taxés. Leur tranche d’imposition sera majorée d’un point, passant de 40 % à 41%. Cette hausse, dite "Contribution solidarité vieillesse", servira au financement de la réforme des retraites. 340.000 foyers fiscaux sont concernés.

Santé - Les étrangers sans-papiers disposant de moins de 600 euros par mois devront débourser un droit d’entrée de 30 euros pour pouvoir bénéficier de l’aide médicale gratuite (AME).

Poste - Le secteur postal européen s'ouvre totalement à la concurrence, un changement qui ne sera pas toujours palpable. Peu d'entreprises vont tenter de concurrencer La Poste dans le courrier, mais les offres privées vont se multiplier dans le secteur des colis.

Les tarifs en hausse

Chez les assureurs. Les tarifs vont augmenter de 3,5% à 8% pour les habitations, de 2,5% à 4,5% pour les automobiles, de 5,3% à 8,5% pour la santé.

Les frais de santé. Les cotisations des mutuelles de santé devraient augmenter en moyenne de 5%. La consultation chez les médecins généralistes passe à 23 euros. Les médicaments remboursés à 35% ne le seront plus qu'à 30%, le taux de remboursement des pansements et des seringues passe de 65 à 60%.

EDF. Le prix de l’électricité augmentera de 3% pour les ménages au 1er janvier. Les tarifs de gaz resteront stables jusqu’à avril prochain.

Internet. La TVA sur les offres "Triple-play" (abonnement internet/téléphone/télévision) augmente de 5,5% à 19,6%. En pratique, votre facture devrait prendre 2 à 3 euros en moyenne. La hausse sera de 1 à 3 euros chez France Télécom-Orange, de 2 euros chez SFR. Bouygues Télécom et Free n'ont pas encore indiqué le montant de la hausse tarifaire qu'ils vont appliquer.

Redevance audiovisuelle. Elle passe de 121 à 123 euros.

Dans les transports. A la SNCF, les billets de TGV vont augmenter mais la hausse sera "raisonnable", a assuré la direction. Les tarifs seront connus d’ici la fin janvier. Le prix minimum de la course de taxi en France va augmenter de 2,1% à compter du 1er janvier et sera de 6,20 euros contre 6,10 auparavant, selon un arrêté publié mercredi au Journal Officiel.

Les revalorisations

Smic. Augmenté de 1,6%, il passe de 8,86 à 9 euros bruts l'heure pour atteindre 1.365 euros pour 35 heures hebdomadaires, soit environ 1.073 euros nets par mois.

RSA. Revalorisé de 1,5%, à hauteur de l'inflation, il va s'élever à 466,99 euros par mois pour une personne seule sans enfant, 700,49 euros pour un couple sans enfant ou une personne seule avec un enfant.

Allocations familiales. La revalorisation est aussi de 1,5%. Les seuils d'allocation s'établissent donc à 126,38 euros pour deux enfants (avant CRDS), 288,38 euros pour trois enfants, 430,55 euros pour quatre enfants. S'ajoutent des majorations selon les âges.