Dominique de Villepin chez Marc-Olivier Fogiel

  • A
  • A
Partagez sur :

L’ancien Premier ministre revient des Etats-Unis où il a vécu l'élection présidentielle américaine. Dominique de Villepin estime que Barack Obama ne représente pas la rupture mais la réconciliation. En cela il se démarque de Nicolas Sarkozy qui a estimé mercredi que le président élu américain avait "incarné la rupture", comme lui-même avait voulu le faire en 2007.