Crise : Laurence Parisot s'estime "insuffisamment" entendue

  • A
  • A
Partagez sur :

La présidente du Medef était l'invité jeudi matin de Marc-Olivier Fogiel. Laurence Parisot demande que la contribution sociale de solidarité des sociétés, un "impôt qui pèse sur le chiffre d'affaires des entreprises", ne soit pas prélevée en 2009. Elle juge que le chiffre du chômage est "catastrophique", parce que "des entreprises sont en train de tomber en faillite". Elle estime avoir été "insuffisamment" entendue, "parce qu'il y a une préférence à se concentrer sur les conséquences de cette situation, et à ne pas traiter en amont la cause de cette situation". Laurence Parisot invite aussi les dirigeants syndicaux à une réunion pour travailler sur la mutation économique de la France.